Attentat à Nice: Voici ce que l’on sait de l’attaque au couteau qui a fait trois morts!

0
2

Une attaque au couteau a été commise vers 9 h ce jeudi 29 octobre aux abords d’une église de Nice. Trois personnes ont été tuées et l’auteur a été interpellé.

La nouvelle est tombée alors que le Premier ministre Jean Castex présentait le reconfinement aux députés à l’Assemblée nationale. Vers 9 h, un homme a attaqué plusieurs personnes au couteau près de la basilique Notre-Dame, en plein cœur de Nice. Un bilan provisoire à 11 h fait état de trois morts et plusieurs blessés. L’assaillant a été arrêté par la police.

Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l’église et une troisième, sérieusement blessée, est décédée dans un bar proche où elle s’était réfugiée, selon des sources policières citées par l’AFP.

L’attaque s’est produite vers 9 h, et l’assaillant a été blessé et interpellé par les forces de l’ordre vers 9 h 10.

Le gardien de la basilique parmi les victimes

Pour le maire de Nice, Christian Estrosi, présent sur place, la motivation terroriste est certaine. « Il ne fait aucun doute [sur le sens du geste] de l’auteur de ces actes, qui n’a cessé de répéter en boucle devant nous Allah Akbar alors qu’il était médicalisé sur place », a-t-il déclaré.

Christian Estrosi a confirmé « trois victimes clairement identifiées et décédées » et indiqué sur Twitter que l’une des victimes tuées dans l’église était le gardien de la basilique, « si apprécié des paroissiens » :

 

La femme tuée dans l’église avec le gardien était âgée de 70 ans.

Le parquet national antiterroriste saisi

De nombreux policiers et pompiers étaient présents sur place. La circulation du tramway a été arrêtée dans cette zone très fréquentée.

Les démineurs ont procédé à une sécurisation des lieux.

Le parquet national antiterroriste a annoncé avoir ouvert une enquête de flagrance pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Cellule de crise place Beauvau, Macron sur place

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a aussitôt ouvert une cellule de crise place Beauvau. Il a été rejoint dans la matinée par le Premier ministre Jean Castex, qui présentait le reconfinement aux députés, et Emmanuel Macron.

Le président de la République a annoncé qu’il se rendrait à Nice en fin de matinée.

Un contexte particulier

Cette attaque survient quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty. Ce professeur d’histoire a été tué à Conflans-Saint-Honorine après avoir montré des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression.

Le discours d’Emmanuel Macron lors de l’hommage national rendu à la victime a provoqué des remous dans de nombreux pays. Des manifestations et des appels au boycott des produits français ont été lancés, notamment en Turquie où le président Erdogan a attisé le feu.

Tout ceci survient également pendant que se tient le procès des attentats contre Charlie Hebdo de janvier 2015, dont le verdict est attendu le 13 novembre.

La France choquée

Trop c’est trop, il est temps maintenant que la France s’exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire », a déclaré Christian Estrosi, demandant que « toutes les églises soient mises sous surveillance ou fermées, ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville ».

La Conférences des évêques de France (CEF) a qualifié jeudi d’acte innommable l’attaque au couteau qui a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame de Nice et souhaité que les Chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre.

Je ne peux que condamner avec force la lâcheté de ce geste contre des personnes innocentes, a déclaré dans un communiqué Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), après cette attaque qui survient moins de deux semaines après la décapitation d’un enseignant, Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

La maire de Paris Anne Hidalgo a adressé son soutien aux Niçois sur Twitter :

Le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa solidarité émue avec les catholiques de France :

Guillaume Peltier, vice-président délégué des Républicains appelle à cesser les tergiversations :

Marine Le Pen (Rassemblement national) appelle à l’éradication de l’islamisme sur notre sol :

 

Nice a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, avait fauché au volant d’un camion de location enfants, familles nombreuses et touristes étrangers, en 4 minutes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

Source:https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/attentat-nice/attentat-a-nice-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-au-couteau-qui-a-fait-trois-morts-7033507

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

– Pub –

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here