Aurélie (Pékin Express) fait appel à un ex-candidat pour son mariage original

0
3

Aurélie a accordé une interview à Purepeople. Après avoir dévoilé l’incroyable demande en mariage de son compagnon Benjamin, la finaliste de Pékin Express 2020 nous a livré les détails de son mariage. La belle blonde de 40 ans nous a également parlé de son confinement.

Pour ma fille qui aura bientôt 10 ans, c’était exceptionnel. Mon fils était un peu moins ému parce qu’il est très jaloux et très proche de moi. Il a toujours dit que le jour où je me marierai avec son père, il s’y opposerait parce qu’il voulait se marier avec moi. Benjamin lui répète que c’est lui qui va se marier avec moi et lui a demandé de ne pas faire de bêtises le grand jour. Je lui dis de mon côté qu’il trouvera une amoureuse plus tard et que j’espère qu’il trouvera une personne avec laquelle il partagera toute sa vie. On veut apprendre à nos enfants que c’est important de s’engager, que la vie, ce n’est pas uniquement d’être individualiste mais de partager quelque chose ensemble, de pouvoir compter sur quelqu’un comme je peux le faire avec Benjamin.

Oui, ils vont nous accompagner. Je ne veux pas simplement les laisser sur le banc. Ce sont nos enfants d’honneur. Ils doivent être près de nous. C’est aussi leur journée, c’est pour sceller notre amour en tant que famille unie. Ils sont en âge de comprendre, donc c’est magique.

Mon thème, c’est « chic et cocoon ». On va se marier début novembre, donc il y aura des couleurs assez automnales. On a envie que ce soit un peu différent de ce qu’on peut voir habituellement. On va se marier dans un château, en Belgique. Bien entendu, ma soeur Pauline sera l’une de mes témoins parce qu’on est plus que liées.

C’était hyper compliqué comme je suis gérante d’une société (ABC organisation, à Orchies) et maman. Donc j’ai dû gérer ce côté-là avant le mariage. J’avais déjà la salle, le traiteur, le photographe et le DJ avant le confinement. Pour le reste, je commence à me bouger. J’ai plein de choses à penser. J’aimerais trouver un vidéaste, il faut que je pense à l’animation. Je me demande si je ne vais pas prendre une wedding-planner… J’aime faire des surprises à mes invités et je veux que ce soit un moment de partage pour tout le monde. Je n’ai pas encore envoyé mes faire-parts, ils sont en cours d’impression. C’est une amie infographiste qui l’a créé avec moi, car j’avais une idée très précise. Côté coiffure, j’ai fait appel à un ancien candidat de Pékin Express que j’affectionne énormément et qui compte beaucoup dans ma vie depuis notre rencontre dans l’émission : Joël, le coiffeur Marseillais de la saison 8. Il a des doigts de fée, il fait des choses incroyables.

Oui, c’était assez compliqué aussi. J’ai dû aller essayer des robes avec un masque comme on était en plein confinement. C’était étrange et unique à la fois. Comme je suis assez difficile en plus, car j’aime les choses originales, j’ai essayé beaucoup de robes. Il fallait quelque chose qui me ressemble. Finalement, j’ai choisi une robe qui avait été un vrai coup de coeur pour moi. J’avais hésité à la choisir au départ, car j’avais peur qu’elle ne plaise pas aussi à mon homme. Je ne sais pas s’il va l’apprécier, mais on m’a rassurée en me disant qu’il me trouvera belle quoi que je choisisse.

Il est investi, mais il aime me laisser faire. L’organisation, c’est ce que j’aime et il le sait. Il a juste peur que je fasse tout au dernier moment, car je suis plutôt comme ça. Quel que soit l’événement, je fais toujours tout à l’arrache, mais tout en le faisant bien. Là, il préférerait que je prenne plus d’avance pour le mariage. Le 31 octobre, on va faire notre mariage civil, le jour d’Halloween. J’aime déconner donc je lui ai proposé cette date (rires). On pourra faire une soirée en petit comité ensuite sur le thème du jour des morts. Quelque chose de festif et coloré, comme au Mexique. En novembre, on fera le mariage religieux à l’église et la grande fête.

J’ai invité les frères bûcherons, Julie et Denis aussi. Plusieurs candidats seront présents, car ils font partie de ma vie.

C’était assez bouleversant. On s’est recentré sur la famille. Au quotidien, c’était plus difficile pour Benjamin qui gérait davantage les enfants, car à cause d’une maladie qui touche les reins, il a été arrêté pour ne pas prendre de risques. L’un est en CE1 et l’autre en CM1 donc il y avait beaucoup de devoirs. Il fallait beaucoup de patience. C’était particulier de ne pas pouvoir partager de bons moments avec la famille aussi. Mais, à côté de ça, ça nous a encore plus soudés tous les quatre. J’ai continué à gérer l’entreprise, mais une fois rentrée, j’ai profité d’eux. On s’est recentré sur la famille, l’éducation et on a eu beaucoup de moments de partage. Là, mes enfants ont repris l’école. Ils sont super contents de reprendre une vie sociale, même si on a passé de bons moments tous ensemble. On est rassuré parce qu’ils bossent encore mieux qu’à la maison et s’éclatent.

Vous travaillez avec votre soeur dans l’entreprise familiale. L’impact économique n’est pas trop grand pour vous ?

Si, ça a été compliqué pendant deux mois. On a une usine où on fabrique des placards et des dressings sur mesure. Et en général, les commerciaux vont chez les particuliers pour vendre, car c’est notre coeur de cible. Mais avec le confinement, ce n’était pas possible, donc on a eu un trou dans notre prise de commandes. Mais on a décidé de ne pas fermer l’entreprise, de s’adapter en réduisant le personnel notamment et de maximiser le télétravail quand c’était possible. On a un trou dans notre chiffre d’affaires, mais aujourd’hui, ça reprend petit à petit. Avec le confinement, les gens ont sans doute trié leurs affaires et ont aujourd’hui besoin de rangements. Donc on a beaucoup de travail même si ça ne rattrape pas tout ce que l’on a perdu. Mais on s’accroche, on essaie de rester positifs et solidaires dans l’équipe.

Je pars en Corse. J’ai besoin de me ressourcer, car je n’ai pas eu de pause pendant le confinement. Je pourrai voir Julie et Denis qui y résident.

Source: https://www.purepeople.com/article/aurelie-pekin-express-fait-appel-a-un-ex-candidat-pour-son-mariage-original_a394394/1

News – Aurélie (Pékin Express) fait appel à un ex-candidat pour son mariage original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here