Boycott des élections: Voici pourquoi Mamadou Mota sort de son silence!

0
132
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Après la sortie mystérieuse de Michelle Ndoki sur le refus du MRC de participer aux élections de 2020, c’est au tour de Mamadou Mota de rompre le silence, depuis sa cellule à Kondengui.

Le ‘digne fils du Nord’ déclare qu’au nom de la paix et de l’unité, nous n’irons pas aux élections municipales et législatives. Dans un long post, il soutient les motifs de la décision du leader du parti. « Notre bonheur est dans les Camerounais et non dans une sensation que nous pouvons obtenir par une simple dose de sérotonine. Ceux qui aiment ce pays n’iront pas voter et appelleront le peuple à ce que le pouvoir de Biya ne soit pas au-dessus de l’unité de notre nation », a-t-il avoué.

Mais selon des indiscrétions, la décision du boycott serait unilatérale venant du leader du parti, « ses créatures » ne font que malheureusement suivre les desiderata de leur maître. Bon nombre de potentiels candidats aux législatives et municipales sont tombés des nues lors de la conférence de presse de Kamto.

C’est le cas du Prof Pierre Alaka qui avoue que son rêve de gagner dans le Wouri a été brisé. « J’aurais très bien battu Hervé Nkom, parce que j’aurais tenu un discours conciliateur. Mais dommage… »,regrette-t-il presque.


Camerounweb vous propose l’intégralité du post de Mamadou Mota


Au nom de la paix et de l’unité nous n’irons pas aux élections municipales et législatives du 09 – Février – 2020.

Alors que ceux qui n’ont jamais postulé à être un simple chef de classe, ces personnes opportunistes crient à l’erreur politique du Président Maurice KAMTO. Ceux qui même dans leurs rêves les plus fous ne se voient pas défendre l’humanité qui nous a permis d’éviter ce qui a anéanti les dinosaures:

Notre instinct de solidarité. Alors même que le système actuel enseigne la ruse et la haine sans oublier la peur bien sûr se réveillent petit à petit, se frottent les yeux et se disent : quel suicide !!

Le Président Maurice KAMTO leur avait dit :  » On ne fait pas la politique sans aimer les gens ». Nous du MRC, nous aimons le peuple Camerounais et non un pouvoir dont la sensation de la victoire est aussi transitoire que le goût de cette campagne électorale folle qui sera menée.

Notre bonheur est dans les Camerounais et non dans une sensation que nous pouvons obtenir par une simple dose de sérotonine. Ceux qui aiment ce pays n’iront pas voter et appelleront le peuple à ce que le pouvoir de Biya ne soit pas au dessus de l’unité de notre nation.

L’anglais et le français ont semé en nous l’amour du Cameroun qui s’identifie d’ailleurs à ces langues que nous avons fièrement adopté. Notre peuple compte plus que nos envies personnelles et individualistes. Le sang a assez coulé dans le NoSo. On ne fait pas la guerre à son peuple. Les profiteurs de la République feront leur sale boulot comme d’habitude. Ceux qui voient l’humain comme une priorité savent l’humanité que évolue et ne devrait être considéré non comme dans un atelier de l’âge de pierre taillée mais plutôt dans une fusée et comprennent que le temps évolue et que rien ne pourra l’arrêter.

La politique qui a fragilisé certains partis aujourd’hui reculés dans les villages est cette acceptation d’un compromis idiot. Comment acter la secession ? Comment acter un système électoral taillé à la mesure du dictateur, un prêt à porté souillé pour la démocratie ? Jeunes gens et jeunes filles c’est notre avenir qui importe et non maintenir des grabataire dans une situation qui leur offre de sacrifier nos futurs enfants comme dans l’ancien empire aztèque. Le RDPC et ceux qui l’incarnent sont des aztèques qui immolent les enfants sur l’autel de leur envie et de leur pouvoir.

NOUS NE PRENDRONS PAS PART AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES DU 09-FEVRIER-2020 : ON DORT!

Source: Camerounweb.com

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here