Brouilles avec les USA: voici ces ministres qui roulent contre Biya

0
113
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Ce n’est qu’un secret de polichinelle, le régime de Yaoundé n’est plus en odeur de sainteté avec son partenaire américain. Et cela, les récentes audiences accordées par le président camerounais Paul Biya aux diplomates américains n’y a rien changé.

Pour plusieurs observateurs de la scène politique estiment que ce climat délétère entre le Cameroun et les Etats-Unis aurait été suscité et entretenu par les lobbyistes des leaders de l’opposition et des activistes de la diaspora. Il n’en est rien à en croire nos confrères du journal Essinga.

Dans sa parution No 202 de ce mercredi, le journal estime en effet que plusieurs collaborateurs de Paul Biya serait en réalité ceux qui arment les Etats-Unis contre Paul Biya. Parmi ceux –ci, le discret ministre du tourisme Bello Bouba ou encore le « bouillant » ministre de l’Administration territorial Paul Atanga Nji.

D’après le journal, le premier à travers son sabotage des intérêts économiques des américains au Cameroun a réussi à faire attirer la foudre de l’administration américaine sur le locataire du palais Etoudi. Le journal révèle en effet que les Etats-Unis sont emparés « par les blocages contre l’achèvement des chantiers de Prime Potomac orchestré par le ministre du Tourisme et des Loisirs sur les chantiers de la CAN dans la ville de Garoua ».

« Dans divers notes diplomatiques [de la représentation américaine au Cameroun], le ministre du Tourisme est présenté comme le sanctuaire des attaques contre les intérêts économiques des Etats-Unis », peut-on lire dans le journal. Nos confrères rappellent, par exemple, que l’arrêt des travaux sur les chantiers en décembre 2018 par l’entreprise américaine est dû au refus du ministre de payer les décomptes sollicités par l’entreprise en qualité de maître d’ouvrage.

En ce qui concerne le ministre de l’Administration territoriale, ces prises de position contrairement à l’opposé des prescriptions de Paul Biya auraient pour conséquences de négativer la perception américaine du pouvoir de Yaoundé.
Sa récente sortie sur France 24 allant dans le sens contraire de l’appel du Premier ministre au dialogue annoncé par Paul Biya n’aura d’ailleurs pas plu à certains de ses collègues comme le ministre Grégoire Owona.

« Les propos d’Atanga Nji sont antérieures aux propos du Premier ministre. Le chef du gouvernement a délivré des messages forts envoyés par le Président de la République à l’endroit des populations anglophones. C’est ce qu’il faut retenir », a commenté Grégoire Owona le 19 mai dernier sur Canal 2 International.

Source: camerounweb.com

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here