Cameroun-Recrutement massif: Paul Biya ordonne le recrutement de 500 Traducteur et traducteurs-interprètes – CAMEROON NEWS ONLINE

0
174
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

À la demande du Président de la République, le gouvernement a annoncé le recrutement de 500 traducteurs et interprètes traducteurs dans la fonction publique.

Selon des responsables, cette décision fait partie des mesures prises pour mettre fin au conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’État, secrétaire général à la Présidence de la République, dans une correspondance au secrétaire général du Cabinet du Premier ministre datée du 20 novembre 2019, annonçait l’intention du gouvernement. Dans un tweet mercredi, le président Paul Biya a déclaré que le recrutement de traducteurs et d’interprètes était conforme aux recommandations du grand dialogue national qui s’est achevé à Yaoundé le 4 octobre. «Recrutement spécial de 500 traducteurs et interprètes traducteurs dans la fonction publique conformément aux recommandations du Dialogue national majeur», lit-on dans le tweet. Ngoh Ngoh, dans sa correspondance, écrit qu’un recrutement spécial de 500 traducteurs et interprètes traducteurs dans la fonction publique d’ici cinq ans débutera en 2020. Il est prévu que cela sera inséré dans le budget de l’État qui sera examiné et adopté au Parlement jours à venir.

Nous rappellons que du 30 septembre au 4 octobre 2019, le Premier ministre, chef du gouvernement, a présidé le grand dialogue national convoqué par le président Biya pour trouver des solutions à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

Les cinq jours de délibération de quelque 600 délégués de huit commissions ont été sanctionnés par des recommandations qui ont été présentées au public lors de la cérémonie de clôture.

Felix Mbayu, rapporteur général du Dialogue national majeur, a mis en exergue les principales recommandations suivantes: «Accorder un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, conformément à l’article 62, paragraphe 2 de la Constitution;

«Prendre des mesures spécifiques pour assurer l’égalité du français et de l’anglais dans tous les aspects de la vie nationale; renforcer l’autonomie des entités locales décentralisées; améliorer l’infrastructure des services judiciaires dans tout le pays;

«Renforcer le programme d’assistance humanitaire pour mieux servir les personnes déplacées dans leur propre pays; Instituer un plan spécial de reconstruction des zones touchées par le conflit; vulgariser l’offre d’amnistie du chef de l’État aux combattants qui déposent leurs armes et entrent dans le processus de réintégration; et créer une équipe chargée de la médiation avec les membres radicalisés de notre diaspora. ”

Source: camerounweb.com/cameroun-info.net

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here