Cameroun : voici pourquoi le ministre de la santé publique accusé de racketter les commerçants

0
156
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Selon la Ligue camerounaise des consommateurs (Lcc, plus puissant regroupement local des consommateurs), les descentes des agents du ministère de la Santé publique dans les marchés, ne sont pas conformes aux dispositions de la loi en matière de contrôle des normes et qualité au Cameroun.

Les descentes inopinées des agents du ministère de la Santé publique à l’effet de contrôler, les normes et la qualité des produits alimentaires de première nécessité vendus dans les marchés suscitent une polémique au Cameroun.

Les activistes de la LCC, estiment que les agents du ministère de la Santé publique outrepassent leurs prérogatives. « Nous avons remarqué que le ministère de la Santé publique a quitté les hôpitaux pour venir dans les marchés dans le but de contrôler les denrées alimentaires. Cela ne relève pas de leurs missions. Le ministre de la Santé Publique a été mal conseillé par ses collaborateurs », déclare Delor Magellan Kamgaing le président de la LCC. Selon l’activiste camerounais, le contrôle des normes et de la qualité des denrées alimentaires est réservé aux agents de l’Agence des normes et qualité (Anor). »

La loi est claire. Le contrôle de la qualité des denrées alimentaires est réservé aux agents de l’Anor. Le ministère de la Santé publique n’a pas prérogative pour effectuer des descentes de contrôle des denrées alimentaires dans les marchés », poursuit-il.

Source: 237actu.com

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here