Chantiers de la CAN 2021: voici les nouvelles promesses de MAGIL

0
181
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Après avoir chassé l’entreprise chinoise WIETC et la société italienne PICCINI, le gouvernement camerounais a réattribué les marchés de construction de la pénétrante Est de la ville de Douala et du Complexe sportif d’Olembe à MAGIL, une entreprise canadienne spécialisée dans le BTP.

A moins de six mois du coup d’envoi du Championnat d’Afrique des Nations 2020 de football au Cameroun, le nouveau stade de Japoma, en banlieue Est de Douala n’est toujours pas accessible par des voies aux normes de la Confédération africaine de football (CAF). Les travaux de construction des voies d’accès au stade et dans la capitale économique, dénommés globalement « Pénétrante Est de la ville de Douala » sont à un taux de réalisation de 75%, selon une déclaration du premier ministre, chef du gouvernement, le vendredi 29 novembre 2019, à l’Assemblée nationale. Joseph Dion Ngute, présentait devant les élus du peuple, le programme économique, financier, social et culturel pour le compte de l’année 2020.

Afin de livrer ce chantier avant le coup d’envoi du CHAN 2020 prévu au mois d’avril prochain, le ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a signé ce mardi 3 décembre 2019, un nouveau contrat avec une nouvelle entreprise, à savoir le canadien MAGIL construction corporation Group qui remplace l’entreprise chinoise WIETC chassée au mois d’aout dernier du fait de « l’incompétence avérée de cette entreprise chinoise » avait expliqué le ministre des travaux publics.

Le nouveau contrat commercial signé ce mardi, en présence de Franck Mathiere, vice-président de MAGIL et Richard Bale, le nouveau Haut-commissaire du Canada au Cameroun, vise donc à achever les travaux de réhabilitation de l’entrée Est de la capitale économique. Ces travaux, dénommés Phase II, sont subdivisés en deux tranches, constitués en gros, d’un linéaire de 8,9 kilomètres avec aménagement d’une voie de transit, de deux voies de desserte latérales avec quatre carrefours giratoires, deux échangeurs, un second pont sur le fleuve Dibamba et les travaux additionnels d’une enveloppe globale de 146,221 milliards de FCFA.

MAGIL a été aussi recruté dans l’urgence pour finir la construction du Complexe sportif d’Olembe. Apres avoir résilié le vendredi 29 novembre dernier, le contrat passé en 2015 avec le Groupe italien PICCINI pour la construction de ce complexe, en raison « de graves défaillances de l’entreprise et de la violation de dispositions règlementaires et contractuelles », le ministre des sports et de l’éducation physique s’est rendu ce mardi sur le site d’Olembe, en banlieue de Yaoundé, pour la passation du chantier entre PICCINI qui conteste son éviction et MAGIL.

« L’objectif visé de ce changement, est la livraison, dans les plus bref délais, du Complexe sportif d’Olembe, pour sa parfaite fonctionnalité et son entière disponibilité, dans l’optique de l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun, conformément au Cahier des charges de la CAF » a expliqué le ministre Narcisse Mouelle Kombi.

Source: cameroon-info.net

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here