Community management : dans le business du numérique

0
51

Avec le progrès des TIC et du marketing digital, plusieurs métiers, ont vu le jour dans divers domaines comme le marketing, la communication, le management et le commerce. Il s’agit entre autres du community manager, dont le rôle consiste à fédérer et gérer la communauté des internautes autour de la marque, du produit ou du service, via l’animation des réseaux sociaux.

Le community management, est un métier qui consiste généralement à mettre en place des techniques et actions pour la promotion et la visibilité d’un service ou d’un produit, avec l’animation d’une communauté d’utilisateurs par le biais des réseaux sociaux.

Honorat Gnassoho, la tentaine est Community Manager pour deux structures de la place. Depuis sa maison, il gère les plateformes numériques de ces entreprises et s’en sort avec 300 000 FCFA par mois. Il se confie : «Le business du Community manager est rentable lorsque tu t’y connais et que tu as de la méthode. Il faut être stratège pour s’en sortir. Quand je me suis formé au Maroc, j’étais loin de savoir que ça allait vraiment marché».

En effet, le community manager est un professionnel du domaine de la communication digitale qui maîtrise les caractéristiques de son domaine. Il vient quotidiennement en aide aux startups, aux entrepreneurs, aux marques et aux chefs d’entreprise.

Le CM travaille dans le but de développer leurs activités professionnelles afin d’augmenter leurs chiffres d’affaires avec des stratégies et des plans d’actions précis. Autrement dit, il permet d’animer et de fédérer plusieurs communautés sur Internet pour le compte d’une institution, d’une célébrité, d’une société, d’une collectivité territoriale ou encore d’une marque.

De façon concrète, le community management est la création de publicités relatives aux exigences et besoins de la ligne éditoriale de la société, sur les réseaux sociaux.

«En ce qui concerne la rentabilité de ce métier, il a lieu de le maitriser et de tomber sur une structure qui est vraiment dans le besoin et qui reconnait son utilité. On peut espérer alors gagner entre 80 000 FCFA et 350 000 FCA en fonction des structure et du contenu du contrat», explique Kenneth Vissoh, community manager ayant démarré ce métier avec 80 000 FCFA mais qui s’est rapidement retrouvé à 250 000 FCFA par son savoir-faire.

Ces tâches, il peut l’accomplir en voyage, à la maison, au bureau pourvu qu’il soit équipé. Ainsi, le community management est d’abord relatif à la définition de la cible de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Il procède ensuite à l’identification des réseaux sociaux à exploiter. Il permet également le développement de sa communauté avec des échanges, des informations et des créations. Aujourd’hui, il est indispensable pour une entreprise qui veut évoluer, de faire appel à un community manager.

Celui-ci peut prendre en charge la gestion des réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Grâce à ses différentes publications en temps réel, il améliore la réputation de l’entreprise tout en faisant une veille et en relayant les informations relatives à votre activité.

De plus, le community manager est un professionnel qui dispose des stratégies qu’il met en exergue, pour rendre visibles les actions de l’entreprise sur les moteurs de recherche comme Google et sur les réseaux sociaux.

Dans les missions du community manager, on y retrouve la communication entre une entreprise et ses actifs et l’amélioration au quotidien de leur lien. Contre un salaire, il a pour mission de suivre et d’écouter les problèmes que rencontrent les consommateurs, de répondre de façon précise aux problèmes et de recueillir les avis des clients. Il assurera donc un rôle de modérateur en parallèle.

Par Anielle DAGBEWATO



SOURCE : https://www.w24news.com/community-management-dans-le-business-du-numerique-2/?remotepost=44624

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here