Coronavirus EN DIRECT : Le marathon de New York est annulé pour cause de pandémie…

0
4

Monde Coronavirus EN DIRECT : Le marathon de New York est annulé pour cause de pandémie…

LIVE Vivez avec nous les derniers événements de ce mercredi liés à l’épidémie de coronavirus

Publié le 24/06/20 à 07h21
— Mis à jour le 24/06/20 à 16h35

L’entreprise d’aménagement intérieur d’avions Jet Aviation va supprimer environ 200 emplois sur son site à l’aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse, a-t-on appris ce mercredi auprès de sa direction.

La restructuration se traduira par au moins 190 suppressions d’emplois, sur un sureffectif évalué à 240 personnes, a précisé la direction dans un message interne dont elle a adressé copie à l’AFP. Jet Aviation emploie actuellement 1.200 personnes en grande majorité françaises à l’« EuroAirport » de Bâle-Mulhouse pour la transformation d’avions de ligne en avions à usage privé, pour de riches clients, notamment du Moyen-Orient.

Il devait se tenir le 1er novembre 2020. C’est la seconde fois que la course de fond la plus populaire du monde est annulée, après la parenthèse de 2012 consécutive au passage de l’ouragan Sandy.

15h35 : On fait un point sur le retour des élèves à l’école (et avant le grand départ en vacances. Déjà ? Ben euh oui, déjà)

« Alors que l’ensemble des écoles et collège ont réouvert leurs portes à la totalité des élèves depuis le lundi 22 juin avec un protocole sanitaire allégé, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse est en mesure de donner une première estimation avec plus de 80 % des écoliers de retour à l’école et près de 75 % de collégiens accueillis dans les collèges, dans la plupart des académies », nous écrit aujourd’hui le ministère. Ce qui fait donc entre 75 et 80 % de parents probablement en train de danser le Kazatchok à l’heure où l’on écrit ces lignes.

La récession mondiale, consécutive aux mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19, sera plus forte que prévu cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international publiées mercredi. Le FMI table désormais sur une contraction du PIB mondial de 4,9 % contre 3 % en avril. Toutes les régions du monde sont concernées par ces projections pessimistes.

Le PIB des Etats-Unis, première économie du monde, va ainsi plonger de 8 % contre 5,9 % estimés précédemment. De plus, l’institution de Washington estime que la reprise attendue en 2021 sera moins soutenue qu’initialement projeté (+5,4 % contre 5,8 %). Et au total, cette crise va induire une perte cumulée de plus de 12.000 milliards de dollars pour l’économie mondiale en deux ans.

« La situation en Guyane est extrêmement préoccupante », a souligné mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, à l’issue du Conseil des ministres, évoquant « une difficulté importante » dans ce territoire confronté à une épidémie de Covid-19 qui s’aggrave. En Guyane, « nous avons des cas regroupés, avec une diffusion communautaire, autrement dit où le retraçage des chaînes de contamination n’est plus possible », a-t-elle expliqué, assurant que l’Etat était « aux côtés des Guyanais, de manière à répondre à cette difficulté importante que nous ne méconnaissons pas ».

La ministre des Outre-mer Annick Girardin, en déplacement en Guyane depuis mardi, a de son côté lancé mercredi matin sur RTL un appel à des renforts supplémentaires sur le territoire, notamment en infirmiers, réanimateurs et médecins, pour faire face à l’épidémie.

Il vous est offert par notre journaliste maîtresse ès podcast à 20 Minutes, j’ai nommé Anne-Laëtitia Béraud. Joy, peace et ronrons ! 

PODCAST. Pourquoi les #chats nous font du bien ? #podcast #sciences #feelgood avec Anne-Claire Gagnon, @lacledeschats vétérinaire et comportementaliste félin. Elle publie «Les chats, comment ils prennent soin de notre santé!» @robert_laffont https://t.co/CFA6JRr9L8

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 477.570 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00.

Plus de 9.279.310 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché avec 121.225 décès. Viennent ensuite le Brésil (52.645), le Royaume-Uni (42.927), l’Italie (34.675) et la France (29.720).

Le secteur aérien européen, ébranlé par la crise du coronavirus, a demandé mercredi aux gouvernements de l’UE et à la Commission européenne, qui prônent une relance verte, de l’aider à se décarboner.

« En raison des pertes de revenus considérables que subit actuellement l’ensemble de l’écosystème du transport aérien en Europe, il sera difficile de réaliser des investissements opportuns et ambitieux dans la lutte contre le changement climatique », soulignent les rédacteurs dans une lettre ouverte signée par une douzaine d’associations du transport aérien, dont A4E (représentant les compagnies aériennes européennes) ou l’IATA (Association internationale du transport aérien).

13h55 : L’Iran appelle sa population à porter le masque, après un nouveau record de décès observé ces dernières 24 heures

Le vice-ministre iranien de la Santé Aliréza Raïsi a appelé mercredi la population à porter un masque sanitaire, l’Iran enregistrant son plus haut nombre de décès quotidiens liés au nouveau coronavirus depuis début avril. « Porter un masque (doit) devenir obligatoire, a-t-il déclaré. Si nous utilisons des masques, notamment dans des lieux fermés et lors de rassemblements, nous pouvons vraiment réduire (la propagation) du virus ».

L’Iran a enregistré officiellement son premier cas de la maladie Covid-19 le 19 février et est depuis le pays le plus touché au Proche et Moyen-Orient. Lors de sa conférence de presse quotidienne télévisée, la porte-parole du ministère de la Santé, Sima Sadat Lari, a annoncé 133 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, le bilan quotidien le plus meurtrier depuis le 6 avril (136 morts). C’est aussi la sixième journée consécutive avec plus de 100 décès liés au nouveau coronavirus. Le bilan total depuis le début de la pandémie dans le pays est désormais de 9.996 personnes, a précisé Mme Lari.

13h45 : L’OIT prévoit un retour de millions de migrants dans leurs pays d’origine à cause de la crise du Covid-19

L’Organisation internationale du travail (OIT) a indiqué mercredi s’attendre à ce que des millions de travailleurs migrants, confrontés au chômage en raison de la maladie Covid-19, reviennent dans leurs pays d’origine, notamment en Afrique et Asie. Selon les statistiques de l’OIT, il y a 164 millions de travailleurs migrants dans le monde – près de la moitié étant des femmes – qui représentent 4,7 % de la main-d’œuvre mondiale.

« Nous savons que plusieurs millions de travailleurs migrants qui ont été confinés dans les pays dans lesquels ils travaillaient ont perdu leur emploi et doivent à présent rentrer dans leurs pays d’origine qui sont déjà aux prises avec une économie chancelante et une augmentation du chômage », a expliqué Manuela Tomei, en charge des Conditions de travail et de l’égalité à l’OIT. « Potentiellement, il s’agit d’une crise au sein même de la crise du Covid-19 », a-t-elle relevé dans un communiqué.

Emmanuel Macron se rendra lundi en Allemagne pour s’y entretenir avec Angela Merkel, leur première rencontre depuis le début de la crise du coronavirus, avant que l’Allemagne ne prenne la présidence de l’Union européenne, a indiqué mercredi l’Elysée. « A la veille de la présidence allemande du Conseil de l’UE», pour le second semestre 2020, « cette rencontre traduit leur volonté commune d’une étroite coordination entre la France et l’Allemagne, dans le prolongement de l’initiative du 18 mai », a-t-elle précisé.

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont entendus ce jour-là pour proposer un plan de relance de 500 milliards d’euros afin d’aider l’UE à surmonter la crise historique engendrée par la pandémie de coronavirus, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne. Ce plan sera de nouveau au menu d’un sommet européen les 17 et 18 juillet à Bruxelles.

Vingt-huit migrants, sur les 209 secourus en Méditerranée par l’ONG allemande Sea Watch puis placés en quarantaine sur un ferry (le Moby Zazà) dans un port sicilien, ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé le président de la région Sicile, Nello Musumeci. Le Moby Zazà a été désigné par le gouvernement italien pour que les migrants débarquant sur les côtes siciliennes puissent y effectuer leur quarantaine.

Le Sea Watch 3 de l’ONG allemande Sea Watch avait reçu le fert vert des autorités italiennes pour aborder en Sicile dimanche après avoir secouru les 209 migrants au large de la Libye lors de trois opérations de sauvetage distinctes en 48 heures.

Depuis mardi matin et jusqu’au vendredi 26 juin inclus, l’école élémentaire Lamoricière située dans le XIIe arrondissement de Paris et totalisant 180 élèves est fermée «par mesure de prudence et de vigilance», suite à la confirmation de «trois cas positifs de Covid-19», explique l’ARS à l’AFP, sans donner de détail sur les personnes concernées. Selon l’ARS, «étant donné que ces trois cas ont été répartis dans le temps entre début juin et lundi, il ne s’agit pas de cluster». L’ARS est en attente «d’investigations de veille sanitaire et verra ensuite les mesures à prendre», sur une éventuelle prolongation de cette fermeture ou pas.

Une deuxième école parisienne, l’école élémentaire du Renard, située dans le IVe arrondissement de la ville, qui compte environ 200 élèves, est, elle, fermée depuis mercredi matin «suite à la confirmation d’un cas positif», précise l’ARS. «Il ne s’agit pas non plus d’un cluster», a-t-elle souhaité souligner.

Au total, « près de 3 % des assurés couverts par les contrats analysés peuvent prétendre à une indemnisation » dans le cadre de la crise du Covid-19, notamment lorsque le contrat garantit les pertes quelle qu’en soit la cause et ne comporte aucune exclusion du risque pandémique, écrit l’ACPR dans un communiqué publié sur son site. À l’inverse, l’immense majorité des contrats, 93 %, ne couvrent pas les « conséquences d’un événement aussi exceptionnel que la pandémie actuelle », poursuit le superviseur.

Pour une partie des contrats toutefois, il faudra passer par la justice pour le déterminer ; quand « les clauses ne permettent pas de conclure avec certitude à une absence de garantie. Cette situation concerne 4 % des assurés couverts par les contrats analysés », pointe encore l’ACPR.

Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) a rebondi de 75,9 % en mai avec le déconfinement mais reste en recul de 52,7 % sur trois mois, a indiqué ce jeudi l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss). Ce rebond intervient après une chute de 64,2 % en avril et 24,9 % en mars. Sur un an, le recul est de 50,7 %.

La hausse des déclarations d’embauche enregistrée en mai est plus prononcée pour les CDD de plus d’un mois (+ 91,7%) que pour les CDI (+ 61,8%). Au total, 178.000 embauches en CDD et 169.000 en CDI ont été comptabilisées.

Face à l’épidémie, cette troupe japonaise a dû imaginer un nouveau moyen de faire visiter sa maison hantée. Ils ont choisi… la voiture. Dans cette attraction revue et corrigée, le klaxon retentit et l’horreur commence. Des zombies rôdent autour de votre voiture, du sang gicle sur votre pare-brise.

Avec « un dispositif où les clients restent à l’intérieur de la voiture et le fantôme vient les effrayer depuis l’extérieur, on pouvait créer une maison hantée où le visiteur pourrait s’amuser tout en étant rassuré vis-à-vis du coronavirus », explique l’un des comédiens de la troupe Kowagarasetai. Dans leur véhicule, les spectateurs peuvent hurler autant qu’ils veulent, sans masques. Et pour accentuer la tension, des enceintes sont glissées dans l’habitacle du véhicule.

On en sait plus sur le crash, le 22 mai, d’un Airbus A320 à Karachi, qui a fait 97 morts. Selon les autorités pakistanaises, il serait dû à la « négligence » des pilotes, victimes d’un « excès de confiance », et des contrôleurs aériens. Juste avant le crash, le pilote parlait… de l’épidémie Covid-19.

Selon l’enquête, pendant toute la phase d’atterrissage, « le pilote et le copilote n’étaient pas concentrés et tout au long de la conversation, ils ont parlé du corona. Le virus était dans leur esprit, leur famille était touchée et ils en discutaient », a raconté M. Khan, se basant sur les écoutes de boîtes noires de l’avion réalisées en France. « Quand (le pilote) a atteint le point d’atterrissage, la tour de contrôle lui a dit  » vous êtes trop haut, vous devez descendre « . Il a rapidement écouté l’appel et a dit :  » je m’en sortirai  » ». « Puis il a recommencé à parler du coronavirus », a indiqué le ministre, pointant « l’excès de confiance » des pilotes et leur « défaut de concentration ».

Les professionnels de santé ont exhorté ce mercredi la classe politique britannique à préparer le Royaume-Uni au « vrai risque » d’une deuxième vague de la pandémie alors que se profile une étape majeure du déconfinement, dans une lettre ouverte publiée dans le British Medical Journal. « Il s’agit maintenant non seulement de s’occuper des répercussions importantes de la première phase de la pandémie, mais aussi de s’assurer que le pays est correctement préparé pour contenir une deuxième phase », ajoutent-ils.

Cet appel intervient au lendemain de l’annonce par le gouvernement, critiqué pour sa gestion de la pandémie, de la plus importante étape du déconfinement à ce jour à partir du 4 juillet.

Le climat des affaires en France s’est redressé « très nettement » en juin après le déconfinement, enregistrant un rebond historique, mais il demeure dégradé en raison de la crise du coronavirus, a indiqué ce mercredi l’Insee. Cet indicateur synthétique, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchande, a connu sa plus forte hausse mensuelle depuis son lancement en 1980, pour atteindre 78 points en juin, a précisé l’Institut national de la statistique dans un communiqué. Le climat des affaires reste toutefois « très en deçà » de sa moyenne de longue période, qui est, elle, de 100 points.

La France s’appuie sur une stratégie complexe : maintenir la vigilance tout en reprenant une vie normale. Une ligne de crête décryptée par Jean-Loup Delmas.

Coronavirus : Le déconfinement ne va-t-il pas trop vite en France ? (via @20Minutes) https://t.co/tynMcYBCks pic.twitter.com/TVSkhdkCTx

L’aéroport va rouvrir ce vendredi avec un premier vol commercial à 6h du matin à destination de Porto. Au total, près de 25 destinations seront desservies au départ d’Orly dans les prochains jours avec environ 70 décollages et atterrissages par jour contre 600 en moyenne en temps normal. Il s’agira avant tout de lignes d’obligations de service public (les Antilles, La Réunion, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, l’Islande, la Croatie, la Guyane ou encore la Corse ou Rodez).

Aux Etats-Unis, l’immunologiste en chef de la Maison Blanche, Anthony Fauci, se dit « très inquiet » de la hausse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19. Ce chiffre était tombé à 20.000 par jour fin mai, mais il a augmenté de 50 % pour repasser à plus de 30.000 cette semaine. Si un plus grand accès aux tests explique en partie cette tendance, le déconfinement semble, selon lui, jouer un rôle dans la « hausse des transmissions ».

La courbe inquiétante du nombre de nouveaux cas quotidiens aux US, passés de 20.000/j fin mai à 30.000/j ajh, avec hausse des hospitalisations (Texas, Arizona, Floride, SoCal). Memorial Day (25 mai) a joué un rôle selon les experts, grosse inquiétude pour les BBQ du 4 juillet pic.twitter.com/E30QfmhREd

Trois semaines après le lancement d’une concertation pour « sauver l’emploi », Emmanuel Macron reçoit à nouveau mercredi les partenaires sociaux pour leur dévoiler de premiers arbitrages, notamment sur le nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée.

Alors que l’Unédic anticipe la destruction de 900.000 emplois en 2020, organisations syndicales et patronales attendent des réponses, ou au moins des « orientations » sur cinq sujets – chômage partiel, assurance-chômage, emploi des jeunes, travail détaché et formation professionnelle – discutés au ministère du Travail depuis le 8 juin.

La commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire auditionne ce mercredi le controversé professeur Didier Raoult. Le professionnel de santé marseillais et fervent défenseur de la chloroquine devrait redire qu’il n’a aucune intention de renoncer à son traitement, qui n’a pourtant pas fait ses preuves officiellement aux yeux de la communauté scientifique.

Selon le New York Times,l’Union européenne envisage d’interdire son territoire aux Américains une fois qu’elle aura rouvert ses frontières aux pays tiers notamment à partir de 1er juillet. Le quotidien américain cite deux listes de pays dont les ressortissants seraient autorisés à se rendre en Europe, et qui font l’objet de négociations au sein de l’UE. Les Américains sont pour l’instant exclus des deux listes, tout comme le Brésil.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Si la journée s’annonce chaude (le thermomètre pourrait monter jusqu’à 37°C), elle le sera aussi à l’Assemblée nationale avec l’audition d’un certain Didier Raoult. On suivra ça de près ainsi que toutes les dernières informations sur l’épidémie.

23/06/20 | DECONFINEMENT

02:55 | PANDEMIE

23/06/20 | FAKE OFF

Choix de consentement
Mentions légales

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMiggFodHRwczovL3d3dy4yMG1pbnV0ZXMuZnIvbW9uZGUvMjgwNjQ4My0yMDIwMDYyNC1jb3JvbmF2aXJ1cy1kaXJlY3QtZGlkaWVyLXJhb3VsdC1hdWRpdGlvbm5lLWNvbW1pc3Npb24tZW5xdWV0ZS1hc3NlbWJsZWUtbmF0aW9uYWxl0gEkaHR0cHM6Ly9tLjIwbWludXRlcy5mci9hbXAvbC8yODA2NDgz?oc=5

News – Coronavirus EN DIRECT : Le marathon de New York est annulé pour cause de pandémie…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here