Coronavirus : la proposition choc d’un infectiologue qui préconise de « laisser les jeunes se contaminer entre eux »

0
0

l’essentiel
Le professeur Éric Caumes se questionne que le comportement des jeunes face à la propagation du Covid-19. l’infectiologue a préconisé de « laisser les jeunes se contaminer entre eux » pour mener vers une situation « d’immunité de groupe ». 

Des centaines de jeunes rassemblés dans les rues de Nice (Alpes-Maritimes) pour célébrer la Fête Nationale, sans la moindre distanciation sociale, des soirées groupées sur les plages du littoral français… En période estivale, et quelques semaines après le déconfinement, ces scènes sont de plus en plus coutumières et ont de quoi choquer. Ces derniers jours, le comportement des jeunes face à la propagation du Covid-19 questionne.

A lire aussi :
Coronavirus : « 80 % des jeunes ne développent pas de symptômes »

De quoi laisser le professeur Éric Caumes perplexe. Dans une interview accordée au Parisien ce samedi 1er août, l’infectiologue estime à ce propos que « les autorités n’arrivent plus à contrôler certains clusters ». En ce qui concerne les jeunes, l’expert estime qu’il est impossible d’imposer le masque partout et d’interdire les rassemblements.

A lire aussi :
Coronavirus : et maintenant, les jeunes adultes touchés ?

Alors quelle solution ? L’infectiologue propose une alternative pour le moins drastique : « Ce n’est peut-être pas politiquement correct, mais je pense de plus en plus qu’il faut les laisser se contaminer entre eux, à condition qu’ils ne voient pas leurs parents et leurs grands-parents. Sinon, les jeunes seront un réservoir de contamination et on se retrouvera avec une épidémie ingérable. »

« Ne les stigmatisons pas, disons-leur de respecter les anciens, poursuit l’infectiologue. En les laissant se contaminer, ils participeront à l’immunité collective et elle sera plus importante à la rentrée, dans les écoles et les universités, même si cela aura des conséquences. »

A lire aussi :
Coronavirus : selon une étude, les jeunes enfants seraient extrêmement contagieux

Sur le papier, l’immunité collective fait allusion à la situation dans laquelle « la plupart de la population est immune, l’infection d’un individu simple ne provoquant pas d’épidémie », détaillent les spécialistes du CHU de Rouen*. C’est-à-dire qu’une partie suffisante de la population (en fonction du degré de contagion du virus) a été atteinte par le virus et en est donc protégée. En conséquence, le risque de le transmettre à une personne directement, puis à plusieurs personnes indirectement, est très faible. 

A lire aussi :
Jeunes malades du coronavirus : Louise et Jordan racontent leur calvaire

Le professeur admet cependant que « les jeunes peuvent aussi avoir des formes graves, avoir des séquelles tardives et prolongées » de Covid-19. L’infectiologue estime ainsi que « le problème, c’est que l’on court toujours après l’épidémie au lieu d’anticiper. Ce virus est visiblement trop intelligent pour les Européens, à l’exception des Allemands ».

A lire aussi :
Coronavirus : la hausse des cas isolés chez les jeunes toulousains inquiète les autorités

Les propos ont été vivement critiqués par d’autres experts : le Dr Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation médicale et toxicologique de l’hôpital Lariboisière, affirme ainsi que si « on laisse se propager le virus parmi les jeunes, nous n’avons aucune garantie que la transmission ne se fasse pas entre eux et les personnes plus âgées ou à risque ».

Je ne suis pas infectiologue, ni bardé de diplômes de médecine mais il me semble quand même qu’il y a un petit problème selon moi.
Le pourcentage pour une immunité collective doit être au minimum autour de 60 %. Or dans nos sociétés occidentales vieillissantes, la totalité de la jeunesse est très loin de représenter un tel pourcentage.
Du coup, pour cette fameuse immunité collective, il faudrait carrément laisser tout le monde en dessous de 60 ans s’infecter, sauf le 3eme âge qu’il faudrait protéger au maximum. Bref, laisser nos retraités enfermés et continuer nos activités comme si de rien était.
Donc exit les masques, les distanciation sociales, le lavage de main etc… Suffirait dans cette optique de juste laisser un jour de la semaine pour que nos retraités (de manière exclusive) puissent faire leur courses dans leur hypermarché habituel.
Pas sur qu’électoralement, cela soit productif…

Je suis enseignant, j’ai 61 ans et je fais quoi avec une classe de 35 élèves contaminés ??

« A seulement 18 ans, Elia, une basketteuse belge, a survécu au coronavirus. Mais elle est restée trois semaines dans le coma à l’hôpital, et a dû se faire amputer par deux fois »
Bon courage les jeunes si ça vous tente …

De toute manière ils le font spontanément et il apparait impossible de leur rendre raison…

Un nouveau virus qui sera «100 fois pire» quand il arrivera a été prédit par un scientifique américain qui pointe des zoonoses qui apporteront à l’humanité de nouvelles pandémies, tout en mettant l’accent sur les poules comme principal coupable du nouveau virus.

Quelle bonne idée! Compter sur les jeunes qui jusqu’ici se sont montrés égoïstes et irresponsables. Ça ça notre solution?
J’espère qu’ils penseront quand même à leurs parents /grandparents s’ils seront en contact avec eux.

De toute façon les jeunes n’ont pas attendu les préconisations de ce Professeur pour s’entre contaminer mais ce qui sera plus difficile se sera de les cantonner entre eux.

C’est de toute façon ce qui est tout naturellement en train de se passer.
Puisqu’on ne peut pas sacrifier le pays entier pour un virus qui tue moins de 1% des gens qu’il contamine, il faut bien continuer à travailler, à consommer, à sortir, à avoir des relations sociales, bref, à vivre.
Le virus tue les personnes âgées. Ce sont elles qui doivent se protéger, si elles le souhaitent, pendant que le reste de la population assure le fonctionnement du pays.
On voit d’ailleurs bien actuellement que malgré les titres ronflants sur les clusters, les nouveaux contaminés… etc, la mortalité reste extrêmement faible.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMingFodHRwczovL3d3dy5sYWRlcGVjaGUuZnIvMjAyMC8wOC8wMi9jb3JvbmF2aXJ1cy1sYS1wcm9wb3NpdGlvbi1mb2xsZS1kdW4taW5mZWN0aW9sb2d1ZS1xdWktcHJlY29uaXNlLWRlLWxhaXNzZXItbGVzLWpldW5lcy1zZS1jb250YW1pbmVyLWVudHJlLWV1eC05MDA0NDQxLnBocNIBogFodHRwczovL3d3dy5sYWRlcGVjaGUuZnIvYW1wLzIwMjAvMDgvMDIvY29yb25hdmlydXMtbGEtcHJvcG9zaXRpb24tZm9sbGUtZHVuLWluZmVjdGlvbG9ndWUtcXVpLXByZWNvbmlzZS1kZS1sYWlzc2VyLWxlcy1qZXVuZXMtc2UtY29udGFtaW5lci1lbnRyZS1ldXgtOTAwNDQ0MS5waHA?oc=5

News – Coronavirus : la proposition choc d’un infectiologue qui préconise de « laisser les jeunes se contaminer entre eux »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here