« Dieselgate » : deux dirigeants de Volkswagen évitent un procès avec un accord à 9 millions d’euros

0
2

Coronavirus : « Les pays qui insistent sur la poursuite de stratégies d’investissement individuelles prennent un risque immense »

« Pourquoi rester dans une ville aussi chère que San Francisco quand on peut partir avec son ordinateur dans la Sierra Nevada ? »

La dangereuse fuite en avant de Jair Bolsonaro, qui continue de nier l’impact de la pandémie au Brésil

« Hunger Games. La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur », de Suzanne Collins : les racines du mal

« Vu que le centre commercial est fermé, y en a un deuxième qui ouvre, chez les gens » : débrouille et entraide dans les cités confinées de Clichy-Montfermeil

S’aimer comme on se confine : « Quelle surprise de recevoir un message non pas de lui, mais d’elle »

Le directeur du groupe, Herbert Diess, et le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, étaient accusés d’avoir informé trop tard les investisseurs de la fraude sur les voitures diesel.

La justice allemande a mis fin, contre un paiement de 9 millions d’euros, à une procédure pour manipulation des marchés financiers liée au « dieselgate ». Celle-ci visait le directeur de Volkswagen, Herbert Diess, et le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, a annoncé mardi 19 mai le constructeur allemand.

« Le conseil de surveillance salue la fin de la procédure » visant les deux plus hauts dirigeants du groupe, qui étaient depuis septembre 2019 dans l’antichambre d’un procès dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués.

Le groupe a accepté de prendre en charge le paiement, arguant qu’il n’a pas identifié de « manquements aux devoirs envers l’entreprise » de la part de M. Diess ou M. Pötsch. Ils étaient accusés d’avoir informé trop tard les investisseurs de la fraude sur les voitures diesel.

« Les conseillers juridiques et les représentants de l’entreprise sont de l’avis que les accusations contre M. Pötsch et M. Diess sont sans fondement », précise le groupe.

Fin septembre 2019, le parquet avait renvoyé les deux dirigeants pour « manipulation de cours boursier », aux côtés de l’ancien patron Martin Winterkorn, déjà renvoyé pour « fraude aggravée ». L’accord ne couvre pas l’ex-PDG, dont les avocats, sollicités par l’Agence France-Presse, n’ont pas répondu dans l’immédiat. M. Pötsch reste visé par une enquête du parquet de Stuttgart pour manipulation des marchés. L’ancien patron de la marque Audi, Rupert Stadler, attend aussi un procès.

Le scandale a éclaté en septembre 2015, quand, après des accusations de l’agence environnementale américaine (EPA), Volkswagen a reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules avec un logiciel capable de les faire apparaître moins polluants lors de tests en laboratoire que sur les routes. Le cours de Bourse avait alors plongé en quelques jours. Herbert Diess, actuel PDG du groupe, était alors directeur de la marque VW. M. Pötsch était directeur financier du groupe sous M. Winterkorn.

Le « dieselgate » a déjà coûté plus de 30 milliards d’euros au constructeur allemand, qui tente depuis de redorer son image en misant sur la voiture électrique.

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMiowFodHRwczovL3d3dy5sZW1vbmRlLmZyL2Vjb25vbWllL2FydGljbGUvMjAyMC8wNS8xOS9kaWVzZWxnYXRlLWRldXgtZGlyaWdlYW50cy1kZS12b2xrc3dhZ2VuLWV2aXRlbnQtdW4tcHJvY2VzLWF2ZWMtdW4tYWNjb3JkLWEtOS1taWxsaW9ucy1kLWV1cm9zXzYwNDAxNzZfMzIzNC5odG1s0gEA?oc=5

News – « Dieselgate » : deux dirigeants de Volkswagen évitent un procès avec un accord à 9 millions d’euros

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here