Douanes: 67 entreprises interpellées, voici pourquoi!

0
178
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Le directeur général des Douanes Edwin Fongod Nuvaga vient de sommer des agroindustriels de se présenter dans ses services pour régulariser leur situation, faute de quoi ils seront purement et simplement prohibés de toute activité douanière.
Les faits de non-paiement des droits de douane et taxes d’importation pour diverses opérations leurs sont reprochés. Ce sont 67 multinationales et agro industries basées au Cameroun. La plupart sont spécialisées notamment dans l’importation des produits alimentaires consommables et autres produits d’utilisation courante. Parmi elles, des géants tels Bolloré Africalogistics, la Société de développement du Coton (Sodecoton), Razel Cameroun, Arabe Contractors Cameroon, Viettel Cameroun, Les Laboratoires Biopharma, Aéroports du Cameroun (Adc), Guinness SA, Maersk Cameroun SA, Hevea Cameroun (Hevecam), Cameroon Oil Transport Co.

Bon nombre d’entreprises au Cameroun bénéficient de certaines souplesses à l’entrée. L’administration douanière leur évite en effet des tracasseries en ménageant des facilités pour leur éviter des retenues de leurs marchandises au port pour non payement des droits de douanes tel que prévu dans la législation en vigueur. Ainsi elles peuvent réceptionner leurs produits en état et éviter des pertes financières du fait des avaries et payer aisément leurs droits ultérieurement. Un service leur est cependant adjoint afin de permettre à l’Etat de rentrer en possession de ses droits, or ces entreprises par la suite refusent de payer, accumulant ainsi des factures impayées qui empêchent à la DGD d’atteindre ses objectifs.

Ces entreprises avaient jusqu’au 06 décembre 2019 pour se pour régulariser leur situation et éviter d’éventuels désagréments lors de l’importation de leurs marchandises.

Il a été donné à la DGD de fournir des efforts supplémentaires de recouvrement de recettes conformément aux objectifs du Programme économique et financier avec le Fonds monétaire international qui prévoit l’augmentation des recettes non pétrolières pour juguler les effets de la crise pétrolière et la dépendance à cette ressource. Ainsi le directeur, Edwin Fongod Nuvaga, a prescrit le renforcement de la surveillance, le suivi de l’apurement des régimes suspensifs, l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers, l’amélioration du recouvrement des droits et taxes de douane.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/Douanes-67-entreprises-interpell-es-479464

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here