EbeneInfo – FR – Un médecin d’Orléans interdit d’exercer pour fraude à la sécurité sociale

    0
    4

    Jean-Marc Blanchon, dont le bureau est situé rue des Jacobins, au cœur de l’Argonne, à Orléans, n’a plus le droit de pratiquer Il est accusé d’avoir fait de « fausses déclarations » à la Caisse d’assurance maladie primaire

    Jean-Marc Blanchon recevait 120 à 180 patients par jour dans son cabinet de la rue des Jacobins, dans l’Argonne, à Orléans Ce médecin vient d’être épinglé pour fraude à la Sécurité sociale Il est accusé d’avoir transmis des « fausses déclarations » à la CPAM, la Caisse primaire d’assurance maladie

    La semaine dernière, il a été de nouveau placé en garde à vue Le mardi 10 novembre 2020, le juge des libertés a ordonné son placement sous contrôle judiciaire qui comprend notamment une interdiction d’exercer au moins jusqu’au 22 avril 2021, date de la prochaine audience. Jeudi, le médecin d’Orléans et son avocat ont contesté cette interdiction de pratique devant le tribunal d’Orléans Une demande contrée par la procureure de la République d’Orléans présente à l’audience, Emmanuelle Bochenek-Puren, et que le tribunal a rejetée

    «Au milieu de l’épidémie de Covid-19 et de grippe, il y a 6000 patients qui se retrouvent par terre!» La ligne de défense de Jean-Marc Blanchon est claire: il pointe la désertification médicale, un «fléau» qui frappe la région selon son avocat

    Selon lui, s’il voyait un patient toutes les six minutes, il n’avait pas d’autre choix « A partir de 8 heures, 30 à 40 personnes se sont alignées devant son bureau, car il est le seul à les prendre sans rendez-vous « , insiste Manuel Abitbol Entre 2015 et 2020, il aurait reçu 200 000 patients

    Lors de sa comparution ce jeudi après-midi, le médecin a tenu à « mettre en garde sur les risques encourus » par ses patients « qui, aujourd’hui, ne peuvent plus être suivis, faute de médecins dans le Loiret », et de son interdiction de faire de l’exercice Les patients qui, selon lui, écrivent des dizaines de messages chaque jour leur demandant quand ils seront de retour

    «Des patients à qui je ne peux pas non plus envoyer leurs résultats de tests», souligne le médecin Il évoque notamment le cas d’une femme, enceinte d’un enfant probablement atteint de trisomie 21, et à qui il ne peut pas conseiller d’aller à l’urgence chambre N’ayant plus le droit de pratiquer, il ne peut donc pas entrer en contact avec eux

    Jean-Marc Blanchon a alors proposé un compromis au tribunal: reprendre ses fonctions, tout en s’engageant à ne pas recevoir plus de 72 patients par jour, limite fixée par la CPAM, en traitant principalement le plus grand nombre de cas sévère, « comme les enfants qui ont 40 ans de fièvre »

    Mais pour le procureur, il n’est pas question de lever ce contrôle judiciaire. Il y a, a-t-elle dit, un risque trop élevé qu’il « répète » qu’il va à nouveau arnaquer la CPAM

    La semaine dernière, Jean-Marc Blanchon avait déjà été condamné à verser 20 000 € aux parties civiles « Un montant qu’il ne peut pas payer sans aucun revenu! » Son avocat a fustigé D’autant que, selon Me Abitbol, ​​nombre de ses biens ont déjà été saisis: tous ses véhicules, un avion, ses comptes et une maison à Tours Une saisie estimée à plus de 800000 €

    Le nouvel éco: les ventes de foie gras en baisse en raison du confinement et de la crise sanitaire

    La famille en vidéo et cadeaux par mail: Noël « autrement » pour cet étudiant cantonné à Besançon

    Orléans

    EbeneInfo – FR – Un médecin d’Orléans interdit de pratiquer pour fraude à la sécurité sociale

    Source: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-medecin-orleanais-interdit-d-exercer-pour-escroquerie-a-la-securite-sociale-1605796127

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    – Pub –