ECOLOGIE, LE LIVE : Macron « prêt » à recourir au référendum sur certaines propositions de la Convention climat

0
3

« Le temps est à l’action, nous allons agir ensemble », conclut le président de la République, sous les applaudissements des membres de la Convention citoyenne pour le climat.

« Il y aura d’autres Conventions citoyennes. Durant ces neuf mois, vous avez montré qu’il était possible de créer du consensus sur un sujet difficile. C’est cela dont notre pays et notre démocratie ont besoin. Je souhaite donc que se créent d’autres Conventions citoyennes sur d’autres sujets », déclare le chef de l’Etat.

« Il y aura une suite. Vous avez fait un travail remarquable », salue le président de la République. « J’ai besoin de vous pour que vous soyez vos propres ambassadeurs et que vous soyez associés au travail de suivi avec les administrations et les parlementaires. Si quelque chose vous semblait ne pas être assez ambitieux, vous aurez, vis-à-vis du gouvernement et de moi-même, un droit d’alerte. »

« Je souhaite laisser ouverte la possibilité de conduire dès 2021 un référendum sur un ou plusieurs textes de loi reprenant vos propositions », annonce Emmanuel Macron. « Sur l’ensemble de vos propositions, vous avez souhaité qu’elles passent par le Parlement. Mais si les choses ne devaient pas avancer assez vite, je souhaite laisser ouverte la possibilité en 2021 de procéder à un référendum. »

« Sur le crime d’écocide, je pense que c’est une notion extrêmement structurante pour la protection des écosystèmes et la défense de la biodiversité. Je partage pleinement l’ambition que vous défendez. Il faut faire en sorte d’inscrire ce terme dans le droit international », indique Emmanuel Macron. « Je porterai ce combat au nom de la France dans les instances. Sur le plan français, je souhaite que nous puissions l’inscrire dans notre droit. »

« Vous proposez la réécriture de l’article Ier de notre constitution, et d’introduire les notions de biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique dans notre texte fondamental. Je suis favorable à cette proposition », indique le chef de l’Etat sous les applaudissements.

« Je veux que nous puissions engager, d’abord à l’Assemblée nationale et au Sénat, sur la base de votre proposition, un texte en vue d’une réforme constitutionnelle. Je souhaite la voir aboutir d’ici fin 2021. Je suis prêt à recourir au référendum si celui-ci est constitutionnellement possible après le vote des Chambres. »

« Vous proposez de réécrire le préambule de la Constitution en plaçant l’environnement au dessus de nos autres valeurs fondamentales. Tel que proposée, la rédaction pour le préambule menace de placer la protection de l’environnement a-dessus de nos libertés publiques. Je ne souhaite pas reprendre cette proposition », annonce Emmanuel Macron.

« Le quatrième principe est la responsabilisation de chacun. L’Etat et les collectivités locales doivent agir avec le courage de bousculer le système. mais seuls, ils ne peuvent rien. Je crois beaucoup à toutes les mesures de formation et d’éducation que vous proposez », indique le chef de l’Etat. « Je crois à une vraie responsabilité sociale et environnementale de nos entreprises. »

« Vous proposez d’éviter de nouvelles constructions qui mordent sur la nature quand des réhabilitations sont possibles. Engageons-nous, allons-y. Vous préconisez d’installer un moratoire les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, allons-y, agissons », annonce Emmanuel Macron.

« Il faut reporter le débat sur les 110 km/h », annonce Emmanuel Macron. « Je formule cette proposition en spécialiste. J’ai présenté beaucoup de grands plans qui ont parfois été résumés à une seule mesure ou une petite phrase. Il serait profondément injuste que votre travail soit résumé à cette proposition. »

« Je comprends l’objectif » de cette mesure, « mais pour que cela marche, il ne fat pas stigmatiser les gens, ni les diviser. Il faut réussir à les embarquer. Si nous faisons cela, nos concitoyens qui sont dans les territoires les plus enclavés vont dire que c’est un projet urbain. Ce n’est pas la réponse que vous voulez apporter. Il faut faire maturer le débat. Je propose donc de repousser ce débat. »

« Le troisième principe est de réussir l’aménagement de notre territoire. Supprimer les vols intérieurs quand un trajet en train raisonnable est possible. Mais lorsque c’est plus de 2h30 en train, il est difficile de couper les lignes intérieures », explique le président de la République.

« Vous n’êtes pas revenus sur la taxe carbone. La fixation d’un vrai prix du carbone est l’un des moyens les plus puissants pour réussir. La priorité des prochains mois est d’avoir une taxe carbone européenne », annonce Emmanuel Macron. « C’est clé si nous voulons rehausser nos objectifs 2030 et avoir une trajectoire crédible. Dans les prochaines années, il faudra réfléchir à une transformation profonde de notre fiscalité pour intégrer une juste tarification du carbone, mais qui suppose de réformer les autres impôts pour rendre cette taxation juste. »

« Le second principe, c’est la justice sociale. La transportation écologique n’est possible que si elle est en même temps une transformation sociale et solidaire », indique le chef de l’Etat. « Sur ce sujet, je souhaite que toutes vos propositions soient reprises : chèques alimentaires pour permettre aux plus modestes d’acheter des produits de qualité, aides renforcées pour que les plus modestes achètent des véhicules propres, interdire les passoires thermiques… »

« Le secteur privé a aussi un rôle à jouer. Je suis en désaccord avec la taxe de 4% sur les dividendes que vous proposez. Mettre sur tous les investissements une taxe, c’est réduire notre chance d’attirer des investissements supplémentaires. Nous sommes déjà un pays très fiscalisé, l’accroître n’est pas la bonne manière », indique Emmanuel Macron

« L’Etat prendra toute sa part. Dès le plan de relance, 15 milliards d’euros supplémentaires sur deux ans seront injectés dans la conversion écologique de notre économie », annonce Emmanuel Macron.

« Il y a quatre principes que je partage et qui sont les piliers de votre projet. Le premier, c’est placer l’écologie au cœur de modèle économique. Nous devons remettre l’ambition écologique au cœur du modèle productif. Chercher à produire différemment, à transformer nos capacités. C’est un changement profond de philosophie », indique Emmanuel Macron. De plus, « vous ne proposez pas de ne plus produire. Ce ne serait pas une réponse au défi qui est le nôtre. Si nous produisons moins, nous ne pourrons plus financer notre modèle social. »

« Je souhaite que le gouvernement fasse le point avec vous chaque mois. Ce que vous proposez est un projet cohérent, pas une série de mesures qui s’additionnent. Un projet humaniste, pour mieux vivre, auquel j’adhère », assure Emmanuel Macron. « Notre société a besoin d’une transformation profonde. »

« Vous dites : aucun accord commercial avec des Etats qui ne respecteraient pas l’accord de Paris. Je partage votre position. C’est pour cela que j’ai stoppé net les négociations sur le Mercosur. Les derniers rapports me confortent sur cette décision. Sur le Ceta, je n’ai aucun tabou. Je serai le premier à proposer qu’on l’abandonne » s’il ne respecte pas l’accord de Paris, indique le président de la République.

« J’irai au bout de ce contrat moral qui nous lie », assure Emmanuel Macron. « Je veux que toutes vos propositions soient mises en oeuvre au plus vite à l’exception de trois d’entre elles. Celles qui relèvent du champ réglementaire seront abordées d’ici fin juillet lors d’un conseil de défense écologique. D’autres seront impliquées dans un plan de relance qui sera soumis au Parlement dès la fin de l’été. Un projet de loi spécifique sera présenté à la fin de l’été, et intégrera l’ensemble des mesures qui relèvent du champ législatif. »

« L’urgence est là. La planète pourrait être sur une trajectoire de +7°C d’ici 2100. Depuis trois ans, nous avons commencé à déployer un agenda écologique », indique Emmanuel Macron dans le jardin de l’Elysée. « Mais vous avez démontré que nous devions aller beaucoup plus loin et plus fort. Le défi climatique nous impose de faire beaucoup plus. Ce que vous nous dites, c’est que le temps est venu de faire et d’agir. »

« Si cette expérience est une réussite, c’est avant tout par la qualité du travail que vous avez produit », déclare Emmanuel Macron. « Vous avez répondu avec profondeur et intelligence par un plan touchant à de nombreux domaines. A la fin de ces neuf mois, vous avez remis à la ministre Elisabeth Borne » un travail « qui conjugue ambition et recherche de consensus. »

« Tout dans cette aventure démocratique et humaine constitue une première mondiale », assure Emmanuel Macron devant les 150 membres de la Convention climat. « Beaucoup qualifiaient cette idée de fantaisiste et d’illégitime. Nous avons décidé de faire confiance aux citoyens, qui complète et enrichit la démocratie parlementaire. »

Les membres de la Convention se succèdent au pupitre pour présenter à Emmanuel Macron et Edouard Philippe leurs propositions pour le climat.

Emmanuel Macron est arrivé dans le jardin de l’Elysée, entouré d’Elisabeth Borne et Edouard Philippe. La ministre de la Transition écologique prend la parole.

De Bordeaux à Lyon en passant par Strasbourg, marée verte sans précédent dans les grandes villes

Propositions de la Convention citoyenne pour le climat : un coût estimé à 6 milliards d’euros par an

Le chef de l’Etat a fait savoir dès dimanche, suite aux multiples victoires écologistes sur des territoires que La République en marche espérait conquérir, qu’il entendait apporter des « réponses fortes » et « à la hauteur des enjeux et des attentes ».

Au lendemain d’une cuisante défaite pour La République en marche, doublée d’un triomphe d’Europe Ecologie Les Verts, associé à des listes d’union de la gauche dans les grandes villes, la position d’Emmanuel Macron sur le sujet est très attendue.

Le président de la République reçoit ce lundi les membres de la Convention citoyenne pour le climat, qui ont voté le week-end dernier 149 propositions visant à renforcer voire à radicalement engager le pays dans la transition énergétique. Parmi les mesures phares, on compte la déjà controversée limitation à 110 km/h sur les autoroutes, mais aussi la proposition de référendum sur l’isolation thermique des logements. Que va conserver Emmanuel Macron ? Quelle forme juridique ces propositions vont-elles prendre ? Début de réponses dans la journée.

Une convention citoyenne particulièrement productive, dont les revendications ont été saluées par le parti sorti vainqueur des élections municipales. Un parti présidentiel en pleine déconfiture après des scores catastrophiques dans les grandes villes. 

Et un président déjà jugé sévèrement sur son traitement des questions écologiques, alors que les pics de pollution font leur retour après un confinement qui avait permis leur réduction drastique. 

Voici le contexte sur les enjeux de la réception présidentielle des représentants de la Convention citoyenne pour le climat, lundi 29 juin.

Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique a été tué au Mali, annonce la ministre des Armées

« On est là pour protéger la population, et on se fait insulter » : à Lille, le désarroi d’une commissaire de police

Note à Macron sur un remaniement : Gilles Le Gendre s’excuse et se défend face aux députés LaREM

VIDÉO – « Le Seigneur des anneaux » : on a parlé Hobbits, Elfes et Terre du Milieu avec deux philosophes (et c’était passionnant)

Référendums, « report » du débat sur les autoroutes à 110 km/h… Ce que Macron a annoncé devant la Convention climat

ECOLOGIE, LE LIVE : Macron « prêt » à recourir au référendum sur certaines propositions de la Convention climat

Ils comparaissent aujourd’hui : de quoi sont accusés les 4 policiers impliqués dans le meurtre de George Floyd

Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMimQFodHRwczovL3d3dy5sY2kuZnIvcGxhbmV0ZS9lY29sb2dpZS1sZS1saXZlLWVtbWFudWVsLW1hY3Jvbi1wcmV0LWEtcmVjb3VyaXItYXUtcmVmZXJlbmR1bS1zdXItY2VydGFpbmVzLXByb3Bvc2l0aW9ucy1kZS1sYS1jb252ZW50aW9uLWNsaW1hdC0yMTU3ODkyLmh0bWzSAZ0BaHR0cHM6Ly93d3cubGNpLmZyL2FtcC9wbGFuZXRlL2Vjb2xvZ2llLWxlLWxpdmUtZW1tYW51ZWwtbWFjcm9uLXByZXQtYS1yZWNvdXJpci1hdS1yZWZlcmVuZHVtLXN1ci1jZXJ0YWluZXMtcHJvcG9zaXRpb25zLWRlLWxhLWNvbnZlbnRpb24tY2xpbWF0LTIxNTc4OTIuaHRtbA?oc=5

News – ECOLOGIE, LE LIVE : Macron « prêt » à recourir au référendum sur certaines propositions de la Convention climat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here