EN DIRECT – Emmanuel Macron réunit son « gouvernement de 600 jours » et fixe « quatre grands axes »

0
4

Selon Gabriel Attal, Emmanuel Macron a commencé la réunion en félicitant Edouard Philippe. « Jean Castex est un homme de terrain », a assuré le président de la République. 

« Du premier au dernier jour du quinquennat, nous serons au travail d’arrache-pied », a estimé le porte-parole. « C’est un gouvernement qui sera élargit, avec l’entrée de secrétaires d’Etat ».

Quatre grands axes attendent le gouvernement ces prochains mois : la « reconstruction de notre pays sur le plan économique », pour « le maintien des emplois ». Mais aussi une « reconstruction sociale », ainsi qu' »environnementale » et enfin « culturelle ».

Pour sa première visite en tant que ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti a été « témoin » d’une rencontre « extrêmement intéressante » entre des détenus et des membres du personnel pénitentiaire de la prison de Fresnes. Un « témoin passif » mais « très attentif », pour reprendre ses mots.

Dans ce centre pénitentiaire du Val-de-Marne, il dit avoir observé que prisonniers et personnels disaient « la même chose », même si cela peut « paraître antinomique ». A savoir : « Moins de détenus, un peu moins d’inconfort et de meilleurs conditions de travail pour le personnel pénitentiaire. »

Réaliste, le nouveau garde des Sceaux a rappelé que les « conditions » de détention étaient toujours « très difficiles ». « Ceux qui pensent que la prison est un hôtel 3 étoiles se trompent complètement et ils devraient se taire. »

Au cours de son allocution de prise de fonction au ministère de la Justice, Eric Dupond-Moretti a dit qu’il souhaitait « travailler sur le secret de l’enquête ». On vous explique pourquoi. 

L’ancienne ministre de la Justice a estimé sur RTL que la nomination de l’avocat est un « très bon choix » car « il faut une personnalité forte au ministère de la Justice ». L’ancienne garde des Sceaux membre du PS donne cependant un conseil à son successeur. Il faudra qu’il « bride son tempérament fougueux et batailleur ». « Il va falloir qu’il travaille avec toutes les professions de ce ministère. »

Le chef du gouvernement annonce que l’enveloppe pour les salaires des soignants hors médecins est portée à 7,5 milliards d’euros. Alors qu’il a rencontré pour la première fois les syndicats dans le cadre du Ségur de la Santé, interrompu par le remaniement, Jean Castex en a profité pour d’ores et déjà annoncer « une enveloppe de 7,5 milliards d’euros ». C’est un milliard de plus que celle proposée la semaine dernière par le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui avait annoncé 6,4 milliards d’euros pour les revalorisations des agents hospitaliers (hors médecins).

Une somme qui se rapproche de celle demandée par la CFDT, dont Laurent Berger estime qu » »il faut 8 milliards ».

Une nouvelle vidéo montre la nouvelle ministre de la Culture mixant avec le célèbre DJ Bob Sinclar. Retrouvée par Trax, le magazine spécialisé rappelle que Roselyne Bachelot a pu « s’initier au mix à plusieurs reprises, à l’époque où elle été chroniqueuse pour la chaine D8 ».

La nouvelle ministre de la Ville a démissionné de son mandat de députée afin de bloquer son suppléant. Pour cause, le Marcheur Moussa Ouarouss, qui aurait dû hériter de son siège à l’Assemblée nationale, est mis en examen depuis la fin 2019 dans une enquête portant sur un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France. 

Un choix qui permet d' »éviter une situation qui aurait pu être embarrassante », comme l’a expliqué le chef de file des députés de la majorité devant la presse. Ainsi « le groupe ne risque pas d’être entraîné dans une polémique ». Cette décision entraînera une législative partielle dans les Yvelines. 

Combien les membres du gouvernement gagnent-ils ? Et pendant quelle durée ? Notre point sur les rémunérations perçues par nos dirigeants à retrouver ici ↓

Emmanuel Macron « affiche une volonté plus nette, plus claire, plus frontale d’être le chef de la droite », estime le patron des députés insoumis. « Je pense qu’Emmanuel Macron avait rêvé d’une ouverture. Mais il a déjà effondré le PS à coups de ralliements incessants. Maintenant, il s’apprête à faire la même chose avec Les Républicains, sauf qu’il n’y est pas arrivé car aucune figure des Républicains n’est venue à la rescousse », a ainsi lancé Jean-Luc Mélenchon devant l’Assemblée nationale.

Selon lui, la ligne de l’exécutif met la « droite au pied du mur », car « comme toujours, dans le double emploi, il y en a un de trop ».

Dénonçant un « gros bras d’honneur », les féministes ont mené plusieurs actions en ce premier jour de Gérald Darmanin à l’Intérieur. Une vingtaine de militantes ont tout d’abord mené une action lors de la passation de pouvoirs à la place Beauvau, avant d’être stoppées par les forces de l’ordre. Dans l’après-midi, devant l’Elysée où se tenait le premier Conseil des ministres du gouvernement de Jean Castex, ce sont trois militantes féministes Femen qui ont réussi à approcher du palais présidentiel avant d’en être éloignées. Et enfin, un peu plus tard, devant l’église de la Madeleine, une cinquantaine de militantes du collectif #Noustoutes, vêtues de noir, ont procédé à l’enterrement symbolique de l’égalité hommes-femmes, décrétée « grande cause du quinquennat » par l’exécutif.

Réagissant à la nomination de Roselyne Bachelot au ministère de la Culture, le syndicat des producteurs audiovisuels de l’USPA sonne l’alerte. « Il y a urgence à agir », ont-ils prévenu. Ils réclament notamment la revalorisation des crédits d’impôts audiovisuels et cinéma et la transposition rapide de mesures prévues dans la grande réforme audiovisuelle portée par son prédécesseur.

Cravate bien nouée et masque sur le nez, le nouveau ministre de la Justice vient d’arriver au centre pénitentiaire de Fresnes, pour son premier déplacement en tant que Garde des Sceaux. 

Les avocates de Sophie Petterson-Spatz, la femme qui accuse Gérald Darmanin de viol depuis 2017, se disent « consternées » par sa nomination au ministère de l’Intérieur alors que la justice a relancé cette enquête. Elles y voient un « geste politique » qui « pose problème au regard de l’égalité des armes et des paroles » dans l’enquête judiciaire. « C’est avec stupéfaction sinon consternation que nous avons appris la nomination », écrivent ainsi dans un communiqué à l’AFP Me Marjolaine Vignola et Me Elodie Tuaillon-Hibon.

Eric Dupond-Moretti est une personnalité très médiatique, qui s’est toujours fait remarquer par ses propos chocs et ses positions tranchées. C’est donc sans surprise que, dès sa nomination, certaines de ses sorties sont ressorties. 

Un extrait d’une émission enregistrée en avril 2018 resurgit aujourd’hui. Interrogé sur l’éventualité de devenir ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti est catégorique : « non ». « Personne ne me le proposera », estime-t-il, avant d’assurer qu’il « n’accepterait jamais un truc pareil ». « Ce n’est pas mon métier. Il faut en avaler, des couleuvres ! »

Dénonçant un « remaniement de la honte », des féministes ont répondu à l’appel de l’association Nous Toutes à la place de la Madeleine, à Paris en organisant une nouvelle action contre la nomination de Gerarld Darmanin et Éric Dupond-Moretti au gouvernement.

Symbole de la République française, le Grand sceau de France est gardé par le ministre de la Justice, dépositaire de tous les sceaux de la République. Nicole Belloubet l’a remis à Eric Dupond-Moretti pendant la passation de pouvoir. Mais qu’est-ce que c’est ?

Interrogé sur la nomination de Gérald Darmanin, visé par une enquête pour « viol », le porte-parole du gouvernement a estimé que le nouveau ministre de l’Intérieur devait pouvoir « bénéficier de la présomption d’innocence ». « On ne peut pas d’un côté sacraliser la présomption d’innocence et considérer que des personnes, par la fonction qu’elles occupent, ne pourraient pas bénéficier de cette présomption d’innocence », a fait valoir Gabriel Attal. 

« Il y a des investigations, elles se tiennent et c’est normal -on est en État de droit- mais on ne peut pas aller plus loin que ça en considérant que, finalement, parce qu’il y a des investigations, il y aurait des délits, une impossibilité à exercer dans un gouvernement. »

Gérald Darmanin pourra-t-il continuer à cumuler la mairie de Tourcoing et le ministère de l’Intérieur ? « Vous me posez (…) une question à laquelle je n’ai pas la réponse (…). Je m’engage à revenir vers vous très prochainement », élude Gabriel Attal.

Gabriel Attal : « Il faut associer plus largement les élus, les forces vives du pays. (…) Il faut avancer également dans cet enjeu d’association avec les syndicats. »

Sur la méthode du gouvernement : « Le Premier ministre réunira le gouvernement en séminaire samedi matin, Il fera se déclaration de politique générale la semaine prochaine. »

Selon Gabriel Attal, Emmanuel Macron a commencé la réunion en félicitant Edouard Philippe. « Jean Castex est un homme de terrain », a assuré le président de la République. 

« Du premier au dernier jour du quinquennat, nous serons au travail d’arrache-pied », a estimé le porte-parole. « C’est un gouvernement qui sera élargit, avec l’entrée de secrétaires d’Etat ».

Quatre grands axes attendent le gouvernement ces prochains mois : la « reconstruction de notre pays sur le plan économique », pour « le maintien des emplois ». Mais aussi une « reconstruction sociale », ainsi qu' »environnementale » et enfin « culturelle ».

« Je suis très heureux et honoré de la confiance du Premier ministre pour cette mission », assure Gabriel Attal durant son premier point presse, à la sortie du conseil des ministres. et d’ajouter : « Je considère que je ne suis pas là pour donner des leçons mais répondre à vos questions ».

Fidèle d’Emmanuel Macron depuis son passage au ministère de l’Economie en 2014, Sibeth Ndiaye, devenue porte-parole du gouvernement, quitte la vie politique pour se « consacrer à (s)a famille ».

Le premier conseil des ministres a débuté, pour la première fois dans la salle des fêtes de l’Elysée pour cause de crise sanitaire.

Un rassemblement est actuellement en cours place de la Madeleine pour protester contrer l’arrivée au ministère de l’Intérieur de Gérald Darmanin.

Le principal syndicat de magistrats voit dans la nomination d’Éric Dupond-Moretti une « déclaration de guerre à la magistrature ». Voici la réaction du nouveau garde des Sceaux face à ces propos.

Passation de pouvoir au ministère de la Justice : « Je ne fais de guerre à personne », Éric Dupond-Moretti

Au lendemain des nominations des nouveaux ministres, Emmanuel Macron réunit le gouvernement de Jean Castex pour son premier Conseil des ministres, ce mardi à 15h. 

Place désormais aux « travaux pratiques », comme l’a souligné mardi matin sur le président du Sénat Gérard Larcher en citant notamment les défis de la crise économique, du chômage, de la situation des jeunes, ou encore de la réforme des retraites. 

Le rendez-vous est donc fixé à 15H00 pour cette nouvelle équipe constituée à ce stade de seize ministres, quatorze ministres délégués et d’un secrétaire d’Etat. Les premiers ministres commencent à arriver à l’Elysée

Le Syndicat de la magistrature (SM) réclame au nouveau garde des sceaux, Eric Dupond-Moretti, de mettre un terme aux remontées d’informations sur des procédures en cours au ministre de la Justice, mettant en avant son statut d’ex-avocat.

« Votre position particulière – vous étiez jusqu’à hier partie dans un certain nombre des affaires les plus sensibles signalées à la Chancellerie – rend d’autant plus urgent un engagement clair de votre part à mettre fin à ces pratiques prenant effet immédiatement dans les faits par le biais d’une circulaire, avant d’être inscrit dans le code de procédure pénale », écrit la présidente du SM (classé à gauche), Katia Dubreuil, dans un courrier au ministre.

Elle ajoute qu’une telle initiative serait un « signe fort » de la volonté du ministre de « faire progresser l’indépendance de la justice ». Mme Dubreuil réclame également à M. Dupond-Moretti que soit retirée la mission confiée début juillet par sa prédécesseure à l’Inspection générale de la Justice (IGJ) afin d’éviter « une situation évidente de conflit d’intérêts ».

Alain Griset, désormais ex-président de l’Union des entreprises de proximité, fait son entrée au gouvernement comme ministre délégué aux petites et moyennes entreprises. L’homme a été chauffeur de taxi pendant 40 ans. Itinéraire d’une ascension sociale quasi exemplaire.

Trois Femens ont tenté de rentrer dans la rue de l’Elysée, indique notre journaliste, Marie Chantrait. Elles ont été interpellées.

Sibeth Ndiaye, émue, a laissé les clés du porte-parolat à son successeur, Gabriel Attal. Muriel Pénicaud a laissé le maroquin du Travail à Elisabeth Borne et Marlène Schiappa, le sien à Elisabeth Moreno

A noter qu’outre ces changements de tête à la tête de certains ministères, l’information judiciaire sur la gestion ministérielle de la crise du Covid-19 confiée à la Cour de justice de la République (CJR) a été ouverte ce mardi, contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn, a annoncé le procureur général près la Cour de cassation François Molins.

« Ce jour, le procureur général près la Cour de cassation, ministère public près la Cour de justice de la République, a ouvert une information judiciaire confiée à la commission d’instruction » de la CJR, qui agira comme un juge d’instruction et mènera les investigations, annonce François Molins.

Gilles Le Gendre, le patron des députés LaREM annonce que des secrétaires d’état issus des groupes parlementaires de la majorité seront prochainement nommés au gouvernement, indique notre journaliste sur place.

Selon l’AFP qui confirme une information du Point, c’est Mayada Boulos, directrice générale adjointe de l’agence Havas, qui va être nommée conseillère presse et communication du nouveau Premier ministre Jean Castex.

Âgée de 39 ans, elle avait travaillé aux côtés de l’ancienne ministre de la Santé Marisol Touraine lors du quinquennat Hollande (2012-2016). A ce poste, elle a notamment côtoyé le nouveau porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, lui aussi membre du cabinet de Mme Touraine, ou encore Benjamin Griveaux, ancien ministre et candidat LREM à la mairie de Paris. Le nom de Mme Boulos était revenu il y a plus d’un an, pour prendre la suite à l’Elysée de Sibeth Ndiaye au poste de conseillère presse nationale.

Le premier Conseil des Ministres du gouvernement Castex se tiendra à 15h, ce mardi 7 juillet. 

Dans son discours de passation de pouvoirs, Gérald Darmanin a indiqué que Laurent Nuñez continuerait à « servir l’intérêt général et ce ministère ».

Pour son premier déplacement, voici le menu du déjeuner que partagera Gérald Darmanin avec les policiers de terrain. 

Ce mardi, Eric Dupond-Moretti a pris ses fonctions de ministre de la Justice lors de la passation de pouvoir avec sa prédécesseure, Nicole Belloubet. Dans son premier discours, le nouveau garde des Sceaux a notamment souhaité une justice « unie » et plus proche des citoyens.

« Je ne fais de guerre à personne » : la première « plaidoirie » du nouveau Garde des sceaux Eric Dupond-Moretti

« L’égalité Femmes Hommes est au cœur du défi climatique. Ministres, Darmanin et Dupond-Moretti posent 2 verrous sur la puissante libération de la parole des femmes, qui va durablement changer la donne. Que dire aux 225 000 femmes victimes de violence par an ?! », s’est, de son coté, demandé Eric Piolle, maire de Grenoble.

Le collectif Osez le féminisme! a lancé une pétition pour réclamer les démissions d’Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin. « Bâtissez votre carrière sur l’acquittement des hommes accusés de viol, vous serez ministre de la Justice! (…) Soyez accusé de viol, vous serez 1er flic de France! », a fustigé dans un communiqué le collectif, pour qui ces nominations « démasquent le masculinisme de la classe politique dirigeante et le mépris envers la parole des victimes et les droits des femmes ».

A Paris, une vingtaine de militantes féministes se sont rassemblées mardi non loin du ministère de l’Intérieur, scandant « Darmanin démission » et « Darmanin violeur » pendant la passation de pouvoir entre Christophe Castaner et Gérald Darmanin.

En déplacement au commissariat des Mureaux, où travaillaient Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Vanessa Schneider, Gérald Darmanin a assuré les policiers de son soutien. Une nouvelle fois après son installation à Beauvau.

Gérald Darmanin s’installe à l’Intérieur à la place de Castaner et assure son « soutien total » aux policiers

Emmanuel Macron « affiche une volonté plus nette, plus claire, plus frontale d’être le chef de la droite », a estimé mardi le patron des députés insoumis Jean-Luc Mélenchon, à l’unisson des autres groupes de gauche. 

« Je pense qu’Emmanuel Macron avait rêvé d’une ouverture. Mais il a déjà effondré le PS à coups de ralliements incessants. Maintenant, il s’apprête à faire la même chose avec Les Républicains, sauf qu’il n’y est pas arrivé, car aucune figure des Républicains n’est venue à la rescousse », a fait valoir le chef de LFI à l’Assemblée nationale. Selon lui, la ligne de l’exécutif met la « droite au pied du mur », car « comme toujours, dans le double emploi, il y en a un de trop ».

Quelques heures après la passation de pouvoir, Gérald Darmanin effectue son premier déplacement en tant que ministre de l’Intérieur, dans un commissariat des Mureaux (Yvelines). 

C’est là que travaillaient les deux policiers tués à Magnanville en 2016 par Larossi Abballa. Le ministre a fleuri la stèle en leur hommage.

Une semaine après la défaite de La République en marche et la belle performance des écologistes au deuxième tour des élections municipales, c’est l’heure du remaniement. Edouard Philippe a ainsi remis la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron, a annoncé l’Elysée dans la matinée, vendredi 3 juillet. A la mi-journée, l’identité de son successeur était donnée : il s’agit du maire de Prades, membre des Républicains et connu pour avoir été le « monsieur déconfinement » d’Emmanuel Macron. Ce lundi, les deux hommes devraient annoncer la composition de la nouvelle équipe gouvernementale.

VIDÉO – « Le Seigneur des anneaux » : on a parlé Hobbits, Elfes et Terre du Milieu avec deux philosophes (et c’était passionnant)

Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMilQFodHRwczovL3d3dy5sY2kuZnIvcG9saXRpcXVlL2VuLWRpcmVjdC1yZW1hbmllbWVudC1sZXMtbWluaXN0cmVzLWR1LWdvdXZlcm5lbWVudC1jYXN0ZXgtYS1sLWVseXNlZS1wb3VyLWxlLXByZW1pZXItY29uc2VpbC1kZXMtbWluaXN0cmVzLTIxNTgzMTYuaHRtbNIBmQFodHRwczovL3d3dy5sY2kuZnIvYW1wL3BvbGl0aXF1ZS9lbi1kaXJlY3QtcmVtYW5pZW1lbnQtbGVzLW1pbmlzdHJlcy1kdS1nb3V2ZXJuZW1lbnQtY2FzdGV4LWEtbC1lbHlzZWUtcG91ci1sZS1wcmVtaWVyLWNvbnNlaWwtZGVzLW1pbmlzdHJlcy0yMTU4MzE2Lmh0bWw?oc=5

News – EN DIRECT – Emmanuel Macron réunit son « gouvernement de 600 jours » et fixe « quatre grands axes »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here