EN DIRECT – Jean Castex met l’accent sur l’industrie et l’emploi lors de son premier déplacement

0
4

Le nouveau duo de l’exécutif formé par Emmanuel Macron et Jean Castex est à l’oeuvre pour mettre en place un nouveau gouvernement. Un exercice particulièrement complexe qui doit tenir compte de trois critères indispensables.

Invité du 20H de TF1 vendredi soir, le nouveau Premier ministre Jean Castex a évoqué les grands chantiers qui attendent son gouvernement. En tête de liste, un plan de relance pour sauver l’économie et la réconciliation avec les partenaires sociaux.

Première déclaration de Jean Castex à l’issue de sa visite d’une entreprise touchée par la crise sanitaire. « Il y aura un fort accent sur l’apprentissage et l’insertion par l’activité économique », promet le Premier ministre. 

« La crise sanitaire n’est pas terminée et la crise économique et sociale commence », prévient Jean Castex.

« Je suis un homme des territoires », lance Jean Castex à son arrivée sur le site du groupe X-FAB, à Corbeil-Essonnes, à l’attention des élus départementaux venus l’accueillir pour son premier déplacement de terrain.

Après environ deux heures d’entretien avec Emmanuel Macron, Jean Castex quitte l’Elysée. Le convoi se met en route pour Corbeil-Essonnes, pour le premier déplacement officiel du nouveau Premier ministre.

Son nom a été évoqué à plusieurs reprises. Pourtant, Laurence Tubiana, diplomate et figure de la Cop21 et de la Convention citoyenne, n’a « pas eu de contacts » en vue d’entrer au gouvernement, affirme-t-elle à l’AFP.

Elle adresse en revanche des piques à l’exécutif, après la nomination de Jean Castex. « Je ne crois plus à politique des petits pas » en matière environnementale, prévient-elle. « Je ne connais pas Jean Castex. C’est un homme sans doute sérieux et responsable, mais pas une figure de référence dans les domaines qui me mobilisent. » 

Jean Castex effectuera son premier déplacement comme Premier ministre samedi après-midi dans l’Essonne, annonce un communiqué de Matignon. 

Il rendra visite aux dirigeants et aux salariés du site de production de semi-conducteurs du groupe X-FAB, à Corbeil-Essonnes.

« Il va y avoir, durant deux jours, un exercice qui va ressembler à un rubik’s cube », explique Pierre-René Lemas, ancien secrétaire général de l’Elysée sous François Hollande. 

Des ténors LR pourraient-ils rejoindre le gouvernement de Jean Castex ? « En début de mandat, oui, mais pas à 18 mois d’une campagne présidentielle », estimait le sénateur LR des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi, samedi sur LCI. « Là, je ne vois pas de grande leader de droite entrer au gouvernement. »

« Je ne connais pas le nouveau Premier ministre Jean Castex, mais il ressemble diablement au précédent », a jugé samedi le patron du PS Olivier Faure sur France Inter. « L’un avait soutenu Juppé et l’autre Fillon. Un homme de droite remplace un homme de droite. Le jour d’après c’est le jour d’avant. »

La démission d’Edouard Philippe marque la première étape du remaniement qui devrait modifier en profondeur l’exécutif dans les jours à venir.

Un nouveau gouvernement dès demain ? Après la nomination de Jean Castex, le scénario des prochaines heures

« Avant de donner les solutions, je souhaite que l’on en discute avec la Nation, avec les partenaires sociaux, dans les territoires » a déclaré Jean Castex après sa première intervention télévisée sur TF1 ce vendredi soir.

« J’aimerais que ce soit une femme » avait pourtant déclaré Emmanuel Macron en mars 2017, avant le premier tour de la présidentielle.

Ce que le choix de Castex dit du « chemin » que Macron veut faire prendre à son quinquennat

« J’ai vu le Premier ministre à l’oeuvre depuis début avril, dans des condition dramatiques. J’ai vu un homme tout à sa tâche, dévoué » a-t-il réagi concernant l’ouverture d’une enquête judiciaire sur la gestion de la crise du coronavirus contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran.

« L’écologie n’est pas une option, elle est entrée dans toutes les têtes, transcende la classe politique. Accélérer le processus écologique, c’est au cœur de ce que m’a demandé le président de la République. (…) Il faut agir, travailler vite, dans un contexte de crise, il faut aller le plus vite possible pour constituer un nouveau gouvernement, nous y travaillons déjà. Je souhaite prononcer mon discours de politique générale en milieu de semaine prochaine. La parité sera respectée » a déclaré le Premier ministre Jean Castex lors de sa première interview sur TF1 ce vendredi soir.

« Je souhaite ouvrir des discussions avec les partenaires sociaux afin de trouver des solutions pour un nouveau pacte social. (…) Tout ne peut pas se décider depuis Paris, je crois à la force des territoires, notamment faire progresser l’écologie au plus près des citoyens. »

« Le plan de relance du pays, la reconstruction, sera ma première mission, dès demain » a indiqué Jean Castex avant d’ajouter : « Il faut continuer à soutenir l’économie en ces temps de crise. Il faudra faire des choix pour reconstruire, retrouver une souveraineté économique, pour avoir une France plus économe. »

Il est également revenu sur son départ des Républicains : « J’ai rendu ma carte car j’étais mécontent de la façon dont avait été soutenu le candidat à Perpignan, qui avait permis au candidat du RN d’être élu. »

Jean Castex se définit comme un « gaulliste social » : « Mes valeurs sont la laïcité, l’autorité, ce sont celles de la République. »

Le nouveau Premier ministre est revenu sur sa nomination : « J’ai ressenti cela avec une forte émotion, beaucoup d’humilité. On ne peut pas se dérober quand il s’agit de servir son pays. »

« Edouard Philippe a beaucoup donné, je partage beaucoup de valeurs avec lui. Je suis persuadé que ses talents continueront de servir le pays » a déclaré Jean Castex à propos de son prédecesseur.

« Je ne suis pas ici pour chercher la lumière mais pour chercher des résultats. Pour reconstruire notre pays et tirer les conséquences de cette crise, pour essayer d’en sortir plus forts et plus solidaires. (…) Je connais la lourdeur de cette tâche, la seule chose qui m’intéresse est de travailler le mieux possible pour mon pays. Je suis un homme politique local, de la vie quotidienne des gens, et j’en suis très fier. Je saisis l’honneur de diriger le gouvernement d’un des plus beaux pays du monde » a ajouté Jean Castex.

Le nouveau Premier ministre Jean Castex a réagi à sa nomination sur TF1 : « Nous sommes dans un contexte nouveau, les Français viennent de traverser une période difficile, une crise sanitaire sans précédent, prolongée par une crise économique et sociale, dont on voit déjà les effets. Il faut tenir compte de ce contexte nouveau. »

Après avoir remercié Edouard Philippe pour ses trois ans à Matignon, le président Macron a tenu à souhaiter la bienvenue à Jean Castex.

Cet énarque de 55 ans avait été recruté en mai pour coordonner les travaux de l’exécutif en vue du déconfinement.

Le président de la République Emmanuel Macron a tenu à remercier Edouard Philippe pour le travail effectué durant trois ans au poste de Premier ministre.

Le nouveau Premier ministre est arrivé dans les locaux de TF1 pour son interview au 20h d’Anne-Claire Coudray.

Interrogé sur LCI, le député européen et proche d’Edouard Philippe Gilles Boyer a évoqué une journée « émouvante » pour le départ de ce dernier du poste de Premier ministre, avant d’insister sur les compétences de son successeur Jean Castex.

Cette nomination du maire LR de Prades à Matignon a suscité de nombreuses réactions au sein de la classe politique.

Les derniers mots d’Edouard Philippe lors de sa passation de pouvoir avec le nouveau Premier ministre Jean Castex.

Après ces discours, le désormais ancien Premier ministre Edouard Philippe fait le tour de ses équipes pour les remercier, sous les applaudissements de l’ensemble de la cour de l’hôtel de Matignon. Le maire du Havre, qui quitte la cour à pieds, est ovationné à sa sortie.

« La crise sanitaire n’est pas terminée, et la crise sociale et économique est déjà là » a averti le nouveau Premier ministre avant d’ajouter, à destination d’Edouard Philippe : « Nul ne doute ici que vos immenses talents vont rester au service de la France. »

« Nos styles sont différents, mais je voudrais me permettre de revendiquer une communauté de valeurs avec Edouard Philippe. Cette décision indique une nouvelle étape dans le quinquennat » a poursuivi Jean Castex.

« Je mesure, cher Edouard, l’émotion qui est la vôtre dans la solennité de cet instant, au moment où je prends ces lourdes fonctions. Je sais que quelque chose vient atténuer cette situation, le fait que vous allez retrouver vos fonctions de maire, votre belle ville du Havre, dont les habitants vous ont rappelé leur affection et leur attachement. »

« Bien avant la venue de cette crise sanitaire, à la fin de l’année dernière, la France présentait l’un des taux de croissance les plus élevés d’Europe. Le chômage était à son niveau le plus bas depuis 10 ans, le niveau d’investissement le plus élevé depuis 10 ans, la hausse du pouvoir d’achat la plus forte. Tout ceci, ce sont des faits » a salué Castex.

« Ces trois années que vous avez passé ici resteront sans nul doute marquées dans l’histoire de notre pays. Vous avez été le chef du gouvernement qui a dû affronter la plus grave crise sanitaire qui a affecté le monde depuis plusieurs décennies. C’est dans ces circonstances que vous avez bien voulu faire appel à moi pour vous seconder dans la gestion de cette crise. J’ai eu l’honneur de travailler à vos côtés, je veux ici témoigner de l’engagement qui a été le vôtre » a indiqué Jean Castex.

« Je voudrais remercier très sincèrement tous ceux qui m’ont accompagné ici à Matignon. Ils ont démontré chaque jour, à chaque instant, un sens de l’Etat, du service public, un attachement à la France, qui me donne une confiance absolue dans notre capacité à relever les défis. A tous ces agents de l’Etat, je veux dire un merci très sincère » a-t-il ajouté avant de conclure à destination de Jean Castex : « Soyez bon, bon vent ! »

« Une bonne démocratie demande une bonne opposition, je veux remercier les présidents de groupes de l’opposition, qui en étant exigeants, nous ont sans doute permis d’être meilleurs » a ajouté le maire du Havre, tout en remerciant les différents interlocuteurs avec qui il a échangé durant ses 3 ans de mandat.

« Je remercie d’abord le président de la République, qui pendant 3 ans m’a fait confiance et avec qui j’ai travaillé avec fluidité » a poursuivi Edouard Philippe avant de faire part de son « estime », sa « reconnaissance » envers les membres du gouvernement.

« Je suis très heureux de vous accueillir dans cet hôtel de Matignon et de vous passer le flambeau. Vous serez chargé de conduire la politique du gouvernement, c’est une charge lourde mais connaissant vos compétences, je n’ai aucun doute sur le fait que vous prendrez les bonnes décisions. Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de réussite, beaucoup de succès, pour notre pays » a déclaré Edouard Philippe à destination de Jean Castex.

Le futur Premier ministre Jean Castex est arrivé et est accueilli par Edouard Philippe dans la cour de l’hôtel de Matignon, avant d’entrer dans le bureau pour la transmission des dossiers.

L’ensemble des collaborateurs du Premier ministre Edouard Philippe viennent de quitter Matignon et attendent sa sortie dans la cour de l’Hôtel de Matignon.

Une semaine après la défaite de La République en marche et la belle performance des écologistes au deuxième tour des élections municipales, c’est l’heure du remaniement. Edouard Philippe a ainsi remis la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron, a annoncé l’Elysée dans la matinée, vendredi 3 juillet. A la mi-journée, l’identité de son successeur était donnée : il s’agit du maire de Prades, membre des Républicains et connu pour avoir été le « monsieur déconfinement » d’Emmanuel Macron.

Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique a été tué au Mali, annonce la ministre des Armées

« On est là pour protéger la population, et on se fait insulter » : à Lille, le désarroi d’une commissaire de police

VIDÉO – « Le Seigneur des anneaux » : on a parlé Hobbits, Elfes et Terre du Milieu avec deux philosophes (et c’était passionnant)

EN DIRECT – Municipales : Michèle Rubirola à Marseille, Jeanne Barseghian à Strasbourg … Les « 3e tours » livrent leur verdict

EN DIRECT – Covid-19 : la pandémie a fait plus de 527.000 morts dans le monde

Votre adresse de messagerie est utilisée uniquement pour vous envoyer nos newsletters personnalisées et autres messages de prospection pour des produits et services analogues du Groupe TF1. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMipQFodHRwczovL3d3dy5sY2kuZnIvcG9saXRpcXVlL3JlbWFuaWVtZW50LWVuLWRpcmVjdC1sZS1ub3V2ZWF1LXByZW1pZXItbWluaXN0cmUtamVhbi1jYXN0ZXgtZGFucy11bmUtZW50cmVwcmlzZS1kZS1sLWVzc29ubmUtcG91ci1zb24tcHJlbWllci1kZXBsYWNlbWVudC0yMTU4MzE2Lmh0bWzSAakBaHR0cHM6Ly93d3cubGNpLmZyL2FtcC9wb2xpdGlxdWUvcmVtYW5pZW1lbnQtZW4tZGlyZWN0LWxlLW5vdXZlYXUtcHJlbWllci1taW5pc3RyZS1qZWFuLWNhc3RleC1kYW5zLXVuZS1lbnRyZXByaXNlLWRlLWwtZXNzb25uZS1wb3VyLXNvbi1wcmVtaWVyLWRlcGxhY2VtZW50LTIxNTgzMTYuaHRtbA?oc=5

News – EN DIRECT – Jean Castex met l’accent sur l’industrie et l’emploi lors de son premier déplacement

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here