Etoudi: Paul et Chantal Biya en danger, voici pourquoi!

0
208
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Nous sommes actuellement en pleine crise internationale avec la question anglophone qui est débattue aux Nations Unies, au congrès américain et au parlement anglais. Même si toutes ces chancelleries condamnent les violences perpétrées par tous les camps, elles savent aujourd’hui que la détermination des anglophones fait courir de nombreux risques non seulement sur la stabilité du Cameroun, mais également sur toute la sous-région où géostratégiquement la crise d’un embrasement à partir du Cameroun n’est pas à exclure.

Or même Paris qui pendant plus de 30 ans a maintenu Biya au pouvoir y perçoit son mandat comme un risque majeur. Mais que va-t-il se passer? Quelles cartes le tacticien Biya va-t-il encore rabattre? Car rappelons le l’erreur à ne jamais faire c’est de le mépriser. C’est un homme redoutable lorsqu’il est acculé.

Mais, depuis 25 ans en Afrique les ingérences américaines de manière officielle dans la majorité cas et plus particulièrement depuis la présidence Clinton sont à prendre très au sérieux.

1. Le president Georges W. Bush au President Libérien Charles Taylor:
« Mr Taylor must leave Liberia now… » Quelques mois après, Charles Taylor était en menottes, et à La Haye.

2. Le Président Obama à Laurent Gbagbo: “Mr. Le président, quittez le pouvoir, et nous vous assurerons un poste d’enseignant dans une prestigieuse université a Boston…. » On connait la suite.

3. Le cas Mobutu…avec Clinton. L’ambassadeur Bill Richardson lui demanda explicitement de partir. Il fut dégagé comme un malpropre.
En Angola, Savimbi qu’ils ont soutenu pourtant longtemps et qui a refuser d’arrêter la guerre fut tué. Omar El Bachir a refusé de partir, ils lui ont imposé la partition du pays.

Que fera le président Biya qui a toujours une ou deux cartes dans son sac. Mais deux choses sont certaines: la crise anglophone et son âge, près 90 ans sont ses principaux adversaires.

Rappelons que Paul Biya est gardé par les israéliens qui ne peuvent rien refuser aux américains. C’est le président américain qui aura le plus fait pour eux depuis 25 ans ils ne peuvent rien lui refuser. Sans oublier le jeune Macron qui évite à la limite Biya. Le Ndamba vient peut-être de commencer mais il ne faut pas sous-estimer l’homme-lion.

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Etoudi-Paul-et-Chantal-Biya-en-danger-478219

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here