Explosion mortelle de la rue de Trévise : la ville de Paris mise en examen

0
4

Après deux expertises défavorables, la Ville de Paris a finalement été mise en examen la semaine dernière, dans la douloureuse affaire de l’explosion de la rue de Trévise (IXe), qui avait fait quatre morts, dont deux pompiers, et blessé 66 autres personnes, le samedi 12 janvier 2019 au matin. Le sinistre avait également fait quatre cents sinistrés.

Les experts ayant souligné de nombreux manquements, la Ville, représentée par sa directrice de la voirie et des déplacements, a été mise en examen le 8 septembre « des chefs d’homicides et blessures involontaires, destruction, dégradation ou détérioration par l’effet d’une explosion ou d’un incendie », selon une source judiciaire qui ajoute que « le syndic de copropriété a été mis en examen le 11 septembre des mêmes chefs ».

LIRE AUSSI > Explosion rue de Trévise : l’expertise définitive confirme la mise en cause de la ville de Paris

Dans le dernier rapport d’expertise, au mois de mai dernier, les quatre experts judiciaires mandatés par les juges d’instruction chargés d’une enquête pour « homicide et blessures involontaires » avaient estimé que « cette explosion aurait été évitée si la voirie de la Ville de Paris avait tiré l’enseignement que la réitération pendant une très longue période de seize mois du processus d’affaissement du trottoir […] démontrait à l’évidence […] qu’il ne s’agissait pas d’un phénomène banal, mais de l’instabilité du sol devant le porche, requérant d’en rechercher la cause ».

Egalement mis en cause, le syndic de copropriété qui n’a pas fait « procéder en urgence à la réparation du collecteur d’eaux usées de l’immeuble, le plus rapidement possible après sa mise en évidence le 25 novembre 2015 ».

Pour Maître Olivier Morice, avocat des familles de victimes, « il est logique après les rapports d’expertise que la mairie de paris soit mise en examen et qu’elle assume enfin sa responsabilité envers les victimes ». « Il est important que des mesures concrètes et que des propositions soient faites à la hauteur du traumatisme causé à toutes ses familles », ajoute l’avocat de 17 parties civiles.

Source: https://www.leparisien.fr/paris-75/explosion-mortelle-de-la-rue-de-trevise-la-ville-de-paris-mise-en-examen-15-09-2020-8385003.php

Paris, rue de Trévise

Actu monde – FR – Explosion mortelle de la rue de Trévise : la ville de Paris mise en examen