Justin Thomas mène l’Omnium des États-Unis, Reed réussit un trou d’un coup

0
5

Justin Thomas s’extrait du sable en route vers le 17e trou le 17 septembre à l’Omnium des États-Unis disputé à Mamaroneck, dans l’État de New York.

(Mamaroneck) Ce n’était pas le genre de plaisir que Justin Thomas envisageait dans le cadre de l’Omnium des États-Unis, à Winged Foot.

Doug FergusonAssociated Press

Tout le monde s’attendait à ce que le parcours soit à la hauteur de sa réputation légendaire ; c’est-à-dire très difficile, et impardonnable envers les golfeurs qui manquent de précision.

L’Américain a profité d’un parcours étonnamment doux et réceptif jeudi matin pour remettre une carte de 65 (moins 5), la meilleure ronde en six Omniums des États-Unis présentés sur ce terrain conçu par l’architecte A. W. Tillinghast.

« Ouais, 65 c’est amusant, peu importe où tu joues, mais encore davantage à Winged Foot, a reconnu Thomas. J’étais dans un très bon état d’esprit, et j’étais concentré. J’ai suivi ma routine attentivement, sur chaque coup, plutôt que de me projeter vers l’avant. C’est le genre de ronde où… tu te lèves la tête, tu es en train de faire ton coup roulé au 18e trou, et ta ronde est terminée. »

Le meilleur résultat précédent dans le cadre de l’Omnium des États-Unis avait été un 66, par Fuzzy Zoeller, en deuxième ronde du tournoi en 1984.

« Les verts sont réceptifs, a dit Thomas. Je m’attendais à ce qu’ils soient plus durs, mais j’ai entendu dire qu’ils étaient comme ça afin qu’ils soient comme ils (les organisateurs) l’espèrent ce week-end… Ça reste Winged Foot. Il faut réussir tes coups. C’était mon plan de match cette semaine. Ouais, il faut respecter le parcours. Mais si mes coups de départ sont bons et que je joue bien, alors il faudra que j’essaie de caler des oiselets. »

Ce résultat lui a permis de bénéficier uniquement d’une avance d’un coup devant le Belge Thomas Pieters et l’Américain Patrick Reed, parmi ceux qui sont partis en matinée, et d’un autre sur l’Irlandais du Nord Rory McIlroy.

Reed s’est notamment illustré en réussissant le premier trou d’un coup au septième trou, une normale 3 de 165 verges. Will Zalatoris, le meneur au classement du circuit Korn Ferry, l’a imité quelques heures plus tard.

« Ç’aurait été fou. Ici, à New York, les spectateurs sont formidables, a confié Reed à propos de l’absence de la foule. C’est malheureux que le tournoi soit à huis clos, parce que ç’aurait été une expérience merveilleuse. Mais en même temps, un trou d’un coup, c’est un trou d’un coup. Je vais le prendre quand même. »

Thomas a totalisé six oiselets et a couronné sa ronde avec un coup roulé de 25 pieds sur le 18e vert qu’il a à peine effleuré afin que la balle puisse dévaler l’une des nombreuses pentes intimidantes qui ponctuent le parcours de Winged Foot vers la coupe.

Il jouait en compagnie du champion en titre du Tournoi des Maîtres, Tiger Woods, et du champion du Championnat de la PGA, Collin Morikawa, qui n’a pu se mettre en marche assez rapidement pour suivre la cadence.

Woods a frappé sa balle dans cinq fosses de sable en cinq trous avant de retrouver son aplomb. Il a enchaîné avec trois oiselets consécutifs au virage pour se retrouver sous la normale — brièvement. Il a commis trois bogueys sur le neuf de retour, mais pouvait toujours aspirer à un bon résultat. Sauf qu’il a tout saboté.

Installé à l’entrée du 18e vert, Woods a raté son coup d’approche lobé, a expédié son suivant environ huit pieds derrière le fanion, et a raté son coup roulé pour le boguey. Il a éventuellement signé une carte de 73.

« Ce n’est pas la fin de ronde que j’espérais », a admis Woods, une phrase qu’il a répétée à cinq reprises lors des six dernières questions qui lui ont été posées après sa ronde.

Morikawa a aussi connu des ennuis, après avoir joué 40 sur le neuf de retour pour un pointage cumulatif de 76.

Corey Conners, de Listowel, en Ontario, et Taylor Pendrith, de Richmond Hill, en Ontario, ont joué 71, tandis qu’Adam Hadwin, d’Abbotsford, en C.-B., et Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, ont suivi un coup derrière.

Le redoutable parcours Ouest du club Winged Foot, près de New York, accueille cette semaine l’Omnium des États-Unis pour la sixième fois de l’histoire. Et même s’il réunira les meilleurs joueurs du monde, plusieurs s’attendent à un nouveau « massacre »…

(New York) Dustin Johnson, vainqueur de la FedEx Cup et N.1 mondial, est le golfeur en forme de la fin d’été et aborde l’Omnium des États-Unis à partir de jeudi en grand favori, sous le menace toutefois de la nouvelle star Collin Morikawa ou de l’Espagnol Jon Rahm, sans oublier Tiger Woods.

La Canadienne Brooke Henderson s’est retirée de la Classique de Portland, lundi, en raison de la mauvaise qualité de l’air.

À 19 ans seulement, le golfeur amateur Laurent Desmarchais a réalisé un exploit hors du commun, vendredi dernier, au TPC Toronto, en remportant les grands honneurs de la quatrième et dernière étape de la Série Canada Vie.

(Rancho Mirage) Mirim Lee a réussi un spectaculaire aigle au 18e trou pour s’insérer dans une prolongation à trois qu’elle a remportée, dimanche, au tournoi ANA Inspiration.

(Napa) Brian Stuard a remis une carte de 66 (moins-6), samedi, et il partage la tête de l’Omnium Safeway avec James Hahn et Cameron Percy.

(Rancho Mirage) La Canadienne Brooke M. Henderson a égalé un record du parcours de Mission Hills grâce à un pointage de 30 au premier neuf, samedi, et elle partage le premier rang du tournoi ANA Inspiration avec Nelly Korda.

(Napa) Sam Burns a fait fi d’un double boguey en début de ronde et a joué 65, vendredi, prenant ainsi deux coups d’avance en tête, à l’Omnium Safeway.

Russell Knox a joué 63 et a pris un coup d’avance sur trois golfeurs à l’Omnium Safeway, qui donne le coup d’envoi de la nouvelle saison de la PGA.

L’Américain Brooks Koepka a déclaré forfait en prévision de l’Omnium des États-Unis en raison de douleur au genou gauche.

(Atlanta) L’Américain Dustin Johnson a trouvé son erre d’aller au bon moment, et il a touché le gros lot.

(Atlanta) Dustin Johnson a passé un mauvais quart d’heure samedi, mais il a réussi à demeurer en tête après deux rondes au Championnat du circuit de la PGA.

(Washington) Quinze millions de dollars et le titre de joueur de l’année : le double enjeu ravit le numéro 2 mondial, l’Espagnol Jon Rahm, qui aborde en confiance la conclusion de la Coupe FedEx, tournoi final de la PGA qui débute ce vendredi sur le parcours d’East Lake, à Atlanta.

(Washington) Le circuit nord-américain de golf (PGA) a dévoilé mercredi le calendrier 2020-2021 de ses compétitions, qui comprend 50 tournois dont 14 ont dû être reportés ou supprimés cette saison à cause de la pandémie de coronavirus.

(Shanghai) Le Championships-HSBC, qui devait se dérouler à Shanghai, a été annulé à cause de la situation liée au coronavirus, ont annoncé ses organisateurs mercredi.

(Rogers) Austin Ernst est venue de l’arrière pour remporter le Championnat NW Arkansas par deux coups, dimanche, signant un deuxième titre en carrière sur le circuit de la LPGA.

Conditions d’utilisation|
Politique de confidentialité|
Registre de publicité électorale|
Code de conduite

Source: https://www.lapresse.ca/sports/golf/2020-09-17/justin-thomas-mene-l-omnium-des-etats-unis-reed-reussit-un-trou-d-un-coup.php

U.S. Open, Tiger Woods, PGA TOUR

Actu monde – CA – Justin Thomas mène l’Omnium des États-Unis, Reed réussit un trou d’un coup

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés