Kruger ferme son usine de pâtes et papiers de Brompton

0
4

Seules les activités de traitement des eaux seront maintenues et la centrale de cogénération sera remise en activité. L’entreprise explique cette fermeture « par les conditions de marché qui demeurent défavorables », selon une lettre envoyée aux employés lundi dont La Tribune a obtenu copie.

« La société prendra toutes les mesures à sa disposition pour minimiser l’impact de cette fermeture sur les 189 employés affectés, notamment par le biais d’un comité de reclassement qui sera mis sur pied.  Environ 25 employés seront par ailleurs rappelés au travail pour le redémarrage de la centrale de cogénération », souligne l’entreprise dans un communiqué envoyé aux médias en après-midi lundi. 

 La fermeture a pour effet de retrancher 100 000 tonnes de papier journal et 70 000 tonnes de papiers de spécialité de la production annuelle globale de Kruger. 

En entrevue avec La Tribune en mars, le vice-président principal, Affaires corporatives et communications de Kruger avouait que les installations sherbrookoises étaient déjà dans des conditions assez difficiles avant la pandémie. « Mais là ce n’était plus possible de maintenir le rythme de pertes qu’on subissait », expliquait alors Jean Majeau au moment de l’annonce de la fermeture temporaire. Cette fermeture avait envoyé 272 travailleurs au chômage.  

L’usine de Brompton produit du papier journal et des papiers de spécialité pour l’emballage alimentaire, dans une proportion de 50/50. Elle était toutefois engagée depuis moins d’un an dans une transition vers ce second créneau puisqu’elle enregistrait déjà avant la crise sanitaire une baisse de demandes pour le papier journal.

Selon M. Majeau, elle est considérée comme l’une des usines les moins compétitives en Amérique du Nord.

En juillet, les employés de l’usine interpellaient le député caquiste de Richmond, André Bachand, pour inciter le gouvernement à contribuer au plan de relance de l’usine.

Dans une pétition lancée à ce moment, les employés et le Syndicat de l’entreprise Kruger demandaient à M. Bachand de reconnaître la nécessité de la relance de l’usine, d’accorder à ce dossier la plus haute importance ainsi que d’effectuer les travaux nécessaires pour que le gouvernement provincial contribue activement à la relance des activités de l’usine.

Source: https://www.latribune.ca/actualites/kruger-ferme-son-usine-de-pates-et-papiers-de-brompton-af43f8247b03525d09d00677197a413f

Kruger Inc., Paper, Brompton

Actu monde – CA – Kruger ferme son usine de pâtes et papiers de Brompton