Les Stars cachent bien leurs cartes avant leur duel face aux Flames

0
5

« Tout le monde est en santé. Tout le monde a complété l’entraînement, et nous verrons ce que demain nous réserve », a répondu l’entraîneur-chef des Stars Rick Bowness lors d’une visioconférence lundi.

Est-ce que les Flames de Calgary vont affronter un autre adversaire privé de joueurs importants pendant les présentes séries éliminatoires ? Ou est-ce que les Stars de Dallas seront de retour avec un arsenal complet ?

Donna SpencerLa Presse canadienne

À défaut d’offrir des réponses définitives, le premier match de la série quatre de sept mardi soir à Edmonton fournira des indices.

Ni le centre étoile Tyler Seguin, ni le gardien régulier Ben Bishop n’ont participé à la victoire de 2-1 des Stars, en tirs de barrage, dimanche contre les Blues de St. Louis.

Bishop est inactif depuis une semaine. Le gardien format géant a bloqué 28 des 32 tirs auxquels il a fait face dans une défaite de 5-3 contre les Golden Knights de Vegas lors du premier match des Stars pendant la ronde de qualification de l’Association Ouest. Il n’a pas participé aux deux suivants.

Seguin n’a récolté aucun point contre les Golden Knights avant d’être blanchi, comme le reste de ses coéquipiers, dans un revers de 4-0 contre l’Avalanche du Colorado.

L’entraîneur-chef Rick Bowness a fait savoir que les deux joueurs seront en mesure d’affronter les Flames, mardi, mais il n’a rien confirmé.

« Tout le monde est en santé. Tout le monde a complété l’entraînement, et nous verrons ce que demain nous réserve », a répondu Bowness lors d’une visioconférence lundi.

Il a identifié son gardien partant pour le match de mardi. Mais lorsqu’il s’est fait demander s’il s’agissait de Bishop, il a refusé de répondre.

Les Flames ont atteint le premier tour des séries éliminatoires après avoir éliminé les Jets de Winnipeg en quatre parties lors de leur série au meilleur de cinq matchs.

Ils ont dominé une formation privée du centre étoile Mark Scheifele et de l’ailier Patrik Laine, blessés lors du premier match, par un score cumulatif de 16-6.

« Chaque fois que vous pouvez vaincre une équipe et accéder au tour suivant, votre groupe gagne en confiance », a déclaré le défenseur Mark Giordano lundi.

« Tout le monde est en santé. Tout le monde a complété l’entraînement, et nous verrons ce que demain nous réserve », a répondu l’entraîneur-chef des Stars Rick Bowness lors d’une visioconférence lundi.

« Tout au cours de l’année, nous vous avons dit à quel point nous croyons que nous sommes mieux bâtis pour les séries éliminatoires. Je pense que nous avons montré une partie de ce potentiel en gagnant notre série de qualification. »

Geoff Ward, l’entraîneur-chef des Flames, n’a pas annoncé que Cam Talbot serait son partant jusqu’au premier match face aux Jets, dans le but de créer un doute au sein de la formation manitobaine.

Or, voilà qu’il reçoit une médecine semblable compte tenu du fait qu’Anton Khudobin vient d’effectuer deux départs consécutifs devant les buts des Stars.

« Peu importe qui sera le gardien, nous allons tenter de déployer le même style de jeu », a fait remarquer Ward. « Nous n’avons pas un plan de match spécifique pour un gardien par rapport à l’autre. »

« Nous voulons leur compliquer la tâche le plus possible », a renchéri Ward en faisant allusion aux gardiens des Stars. « Nous voulons les forcer à effectuer des deuxièmes et troisièmes arrêts, comme vous voudriez le faire dans n’importe quelle série et contre n’importe quel autre gardien. »

Les Stars ont un style plus éreintant que les Jets. Avec 174 buts concédés avant la pause du 12 mars, ils n’étaient surpassés à ce chapitre que par les Bruins de Boston (167) dans toute la Ligue nationale.

Toutefois, les Stars ont été doublés 10-5 au chapitre des buts marqués pendant la ronde de classement, en route vers un dossier d’un gain et deux revers.

« Nous sommes satisfaits de notre situation actuelle », a déclaré l’attaquant Jamie Benn. « Nous avons confiance en notre groupe de joueurs. La défensive va gagner des matchs pendant les séries éliminatoires et c’est sur cet aspect que nous allons nous concentrer. »

(Pittsburgh) Jim Rutherford n’est pas prêt à faire exploser le noyau qui a guidé les Penguins de Pittsburgh vers trois coupes Stanley en un peu plus d’une décennie.

Oui, ça va prendre bien des choses qui tombent toutes en place en même temps pour que le Canadien soit en mesure de vaincre les Flyers de Philadelphie, mais en premier, il va falloir que Brendan Gallagher soit Brendan Gallagher.

Comme lors de son affrontement contre les Penguins de Pittsburgh, le Canadien de Montréal se retrouve dans le rôle de négligé face aux Flyers de Philadelphie. Il ne s’y sent pas mal à l’aise du tout.

Ce ne sera pas facile pour le Canadien face aux Flyers de Philadelphie, et voici maintenant que le défi sera encore un peu plus grand.

Les Panthers de la Floride n’ont pas tardé à lancer leur processus de recherche d’un nouveau directeur général.

Les Blackhawks de Chicago ont surpris un peu tout le monde, lors du tournoi à la ronde de la LNH, en disposant de Connor McDavid, Leon Draisaitl et des Oilers d’Edmonton. La tâche s’annonce tout aussi ardue au prochain tour, puisque Chicago devra se mesurer aux Golden Knights de Las Vegas et à leur ancien gardien, Robin Lehner.

Loin de vouloir partir en guerre avant d’avoir parlé à tous les intervenants, Norman MacMillan n’écartera aucune option pour sauver la prochaine saison des Olympiques de Gatineau au centre Robert-Guertin.

Sur papier, les Flyers ont l’avantage sur le Canadien, après avoir amassé 18 points de plus en saison. Mais bon, on pouvait en dire autant des Penguins de Pittsburgh, avec le résultat que l’on connaît ! Comment se comparent les forces en présence ?

Pendant ce temps dans l’Ouest, les Blues de St. Louis partent à la défense de leur titre.

Max Pacioretty a utilisé des poids et un vélo stationnaire pour s’entraîner dans sa chambre pendant sa quarantaine à Edmonton. Il a rejoint les Golden Knights de Vegas vendredi et il a recommencé à patiner avec ses coéquipiers.

Qui régnera dans l’est ? Les favoris du premier tour ne sont peut-être pas ceux qu’on pense

Je suis content pour Alexis Lafrenière. Si les Rangers de New York le choisissent au premier rang, il amorcera sa carrière professionnelle avec une équipe aussi talentueuse qu’ambitieuse.

Le directeur général des Rangers de New York, Jeff Gorton, refuse de dévoiler son jeu. Il ne veut toujours pas confirmer si l’attaquant québécois Alexis Lafrenière deviendra son premier choix lors du repêchage de la LNH le 9 octobre.

On a souvent dit, ces dernières semaines, que si Marc Bergevin avait su que son équipe participerait aux séries éliminatoires, il ne l’aurait pas vidée à la date limite des transactions. Le cas de Nate Thompson est probablement le plus probant.

Toute sa carrière, Sean Couturier a été en avance sur Phillip Danault.

Le règne de Dale Tallon en Floride est finalement terminé.

Conditions d’utilisation|
Politique de confidentialité|
Registre de publicité électorale|
Code de conduite

Source: https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2020-08-10/les-stars-cachent-bien-leurs-cartes-avant-leur-duel-face-aux-flames.php

Dallas Stars, Calgary Flames, National Hockey League, Boston Bruins

Actu monde – CA – Les Stars cachent bien leurs cartes avant leur duel face aux Flames

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here