Ligue 1, PSG-Metz (1-0): Les Grenats ont craqué au bout de 93 minutes

0
3

Di Maria lors de la rencontre PSG-Metz le 16 septembre 2020 / ©

AFP

Le FC Metz a tenu le coup face à une pression quasi-constante d’une équipe parisienne qui a fini par marquer à la toute dernière minute.

Si Diallo et Niané s’étaient montrés plus efficaces, la rencontre aurait très vite pu tourner en faveur des Grenats mercredi soir. Tous deux servis devant les cages de Keylor Navas dans les 7 premières minutes, ils n’ont pas su concrétiser quand il le fallait. Le premier n’a pas assez appuyé sa frappe glissée (2e) alors que le deuxième a tout simplement gâché un caviar de Boulaya en poussant son ballon dans les main du gardien adverse (7e).

Des frayeurs qui ont suscité une réponse immédiate des Parisiens qui se sont montrés dangereux quelques secondes plus tard par l’intermédiaire de Di Maria qui a vu sa tentative de lob parée par Oukidja (8e). Quatre minutes plus tard, c’était au tour d’Icardi de frapper mais sa tête a fini au dessus des cages messines (12e). Une occasion immédiatement suivie de ce qui aurait dû être un but: Di Maria a lancé Sarabia qui a perdu son face-à-face avec le gardien messin (14e).

Une rencontre très animée qui a progressivement tourné en faveur du PSG qui s’est accaparé du ballon mais n’a pas su trouver de solution malgré de nombreuses occasions à la demi-heure de jeu. Trop brouillons, les Parisiens sont rentrés aux vestiaires sur un score nul alors qu’ils auraient pu espérer mieux.

Juan Bernat lors de la rencontre PSG-FC Metz le 16 septembre 2020 / ©

AFP

Le ton a été donné dès la 46e minute lorsque Habib Maïga a accroché l’Argentin Mauro Icardi. Une faute qui lui a valu le deuxième carton jaune de la rencontre. Dix minutes plus tard, Draxler réciproquait en mettant un vilain coup d’épaule à Fabien Centonze (55e). Le Messin est lui-même allé chercher un carton jaune 6 minutes plus tard en s’essuyant les crampons sur la cheville d’Angel Di Maria (61e). Les fautes se sont succédées jusqu’à ce que l’inévitable se produise: Abou Diallo qui avait écopé d’un carton dès la première minute de jeu a pris un deuxième jaune (65e) forçant les Parisiens à continuer la rencontre à 10.

Une situation qui a semblé réveiller les hommes de Klopp qui se sont projetés vers l’avant testant Oukidja à plusieurs reprises (72e, 77e). Le gardien messin s’est montré à la hauteur de l’événement frustrant Draxler puis Icardi et Sarabia. Solides à l’arrière, les Grenats ont tenté de faire mouche en contre-attaque. Une stratégie qui a failli payer dans le temps additionnel lorsque Youssef Maziz a envoyé le ballon au ras du poteau parisien (90+1).

Et alors que le PSG pensait que tout était perdu, Draxler a frappé après un centre repoussé d’Angel Di Maria (1-0, 90+3). Son premier but cette saison et depuis 18 mois. Un but qui vaut de l’or puisqu’il attribue trois points à une équipe du PSG qui en avait vraiment besoin.

Draxler fête son but face au FC Metz le 16 septembre 2020 /

Source: https://5minutes.rtl.lu/sport/local/a/1581074.html

Paris Saint-Germain F.C., France Ligue 1, FC Metz, Mauro Icardi, Ángel Di María, Alexandre Oukidja

Actu monde – FR – Ligue 1, PSG-Metz (1-0): Les Grenats ont craqué au bout de 93 minutes