« Nous allons dans la mauvaise direction, et nous y allons à toute vitesse » : aux Etats-Unis, rebond inquiétant de la pandémie

0
6

« Il faut modifier profondément l’usage de la voiture, sans nuire à l’économie et dans le respect de la justice sociale »

Ordonnances : « La France fait le choix de la sécurité juridique au détriment de la légitimité »

« Ce qui dérange, c’est le profil de ceux qui demandent le déplacement des statues de Colbert »

S’aimer comme on se confine : « Il n’avait pas envie de venir et maintenant on va rompre »

Plus de 38 000 cas ont été détectés mercredi, un record depuis le début de l’épidémie due au coronavirus. Les Etats qui avaient levé le plus tôt les mesures de confinement, principalement républicains, sont les plus touchés.

Par Stéphanie Le Bars Publié aujourd’hui à 05h53, mis à jour à 07h57

La progression du nouveau coronavirus a connu une accélération spectaculaire ces derniers jours aux Etats-Unis, obligeant certaines régions à réintroduire des mesures de confinement ou de quarantaine. Avec plus de 38 000 nouveaux cas détectés mercredi 24 juin, le pays a connu un record de contaminations inédit depuis le début de la pandémie.

Le nombre moyen de victimes quotidiennes continue d’osciller autour de 700 morts, portant à près de 122 000 le nombre total de décès, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins. Une vingtaine d’Etats sont à nouveau touchés par un regain du virus et cinq d’entre eux ont connu des pics dans le nombre d’hospitalisations.

Cette poussée est « préoccupante », a jugé, mardi, Anthony Fauci, l’immunologue membre du groupe d’experts de la Maison Blanche, pour qui « les deux prochaines semaines seront critiques ». La situation sanitaire montre une circulation persistante du virus à travers le pays. Les experts ne parlent toutefois pas de « seconde vague », la première n’ayant pas été endiguée.

Dans ce contexte, l’image du président américain, qui depuis le début de la pandémie s’est efforcé d’en limiter la portée, se dégrade. Seuls 37 % des Américains jugent que Donald Trump a bien géré la crise sanitaire, le chiffre le plus bas depuis mars, selon un sondage Ipsos pour Reuters, publié mercredi. Devant les gouverneurs républicains, le vice-président, Mike Pence a lui défendu « des signes encourageants », soulignant notamment un taux de mortalité qui « n’augmente pas ». Nombre de ces élus viennent des Etats du Sud particulièrement touchés par le rebond.

Alors que les phases de réouvertures ont fortement varié d’un Etat à l’autre, la hausse des contaminations touche en effet désormais les Etats, principalement républicains, qui ont levé les mesures de confinement le plus tôt, après des périodes de restrictions courtes ou allégées. C’est le cas du Texas ou de la Floride, qui s’étaient montrés réticents à suivre les conseils de prudence des autorités sanitaires. Semblant préservés dans un premier temps, ils ont enregistré plus de 5 000 nouveaux cas mercredi, de même qu’une hausse des hospitalisations.

Le maire démocrate de Houston (Texas), où les services de soins intensifs sont désormais au bord de l’asphyxie, a fait part de son inquiétude. « J’ai l’impression que nous allons dans la mauvaise direction, et nous y allons à toute vitesse », a déclaré Sylvester Turner. Mercredi, le gouverneur républicain Greg Abbott a à son tour demandé aux Texans de rester chez eux s’ils le peuvent.

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMinQFodHRwczovL3d3dy5sZW1vbmRlLmZyL3BsYW5ldGUvYXJ0aWNsZS8yMDIwLzA2LzI1L2Nvcm9uYXZpcnVzLWF1eC1ldGF0cy11bmlzLWxhLXBhbmRlbWllLWNvbm5haXQtdW4tcmVib25kLWlucXVpZXRhbnQtbm90YW1tZW50LWRhbnMtbGUtc3VkXzYwNDQwOTZfMzI0NC5odG1s0gEA?oc=5

News – « Nous allons dans la mauvaise direction, et nous y allons à toute vitesse » : aux Etats-Unis, rebond inquiétant de la pandémie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here