Opération Epervier: Voici pourquoi le préfet de Noun provoque Chantal Biya! – CAMEROON NEWS ONLINE

0
130
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

C’est crucial de rappeler au peuple Bamum que le budget d’investissement public 2018, qui coïncidait avec la fin du second cycle triennal des programmes 2016-2018, mettait un accent sur l’achèvement des projets en cours, notamment ceux de première génération, la finalisation des infrastructures nécessaires à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de 2019 et la poursuite de la mise en œuvre du Plan triennal spécial Jeunes. C’est dans ce contexte que la dotation globale consacrée au BIP en 2018 était estimée à près de 1400 milliards de Francs CFA en autorisation d’engagements et environ à 1292 milliards de Francs CFA en crédits de payement. L’on apprend par ailleurs que le BIP a connu, en crédits de paiement, une baisse de 18,6% par rapport à l’exercice 2017. Il est passé de 36,3% à 28,8% du budget global de l’Etat. Grande a été notre surprise de réaliser que ce BIP 2018 qui devait utiliser le préfet de la ville de Foumban pour construire une salle de conférence a carrément été détourné pour être rebaptisé en un don de la première dame du Cameroun. C’est donc important que le Bamum soit informé sur la nature de ce don si c’est vraiment le cas. Comment un BIP 2018 s’est transformé en un don de la première dame. Si c’est effectivement un don, il faudra que monsieur le préfet de la ville de Foumban rembourse donc les fonds alloués à la construction de la salle de conférence qui a disparu au profit de ce centre de référence Chantal Biya.

Les caciques du RDPC pris en flagrant délit de détournements d’un projet d’investissement public à Foumban

Au début de ce projet, le maire de la ville de Foumban s’est fermement opposé à la construction de cette salle de conférence sur un endroit prévu pour faire l’espace vert. Le préfet a ignoré la protestation du maire pour imposer les travaux en mettant aux arrêts les responsables de la mairie de Foumban. On a simplement l’impression que le gouvernement Camerounais a simplement cessé d’être une grosse machine qui travaille pour le peuple Camerounais pour devenir un gros machin où chaque aventurier pratique de la corruption à ciel ouvert sans jamais être inquiété. Si non, voici clairement un appel d’offre d’investissement public supposé construire une «SALLE DE CONFÉRENCE» émis par le préfet de Foumban que l’on veut finalement rebaptiser en «CENTRE MULTIMÉDIA CHANTAL BIYA» à l’inauguration par messieurs les ministres délégués NJANKOUO LAMERE ET NJOYA ZAKARIAOU. De qui se moquent-ils à la fin?

Dans leurs discours dithyrambiques et laudateurs à la faveur de la première dame, ces deux responsables du RDPC dans le Département ont subrepticement qualifié la première dame de « EXCELLENCE MADAME LA PREMIÈRE DAME», comme si les épouses de chefs d’état sans aucune fonction au sein du gouvernement acquéraient automatiquement les titres protocolaires d’EXCELLENCE qui vont au président de la république et ses ministres juste grâce à leur statut de «ménagère». Ce sont la les caractéristiques du larbinisme dans notre république bananière où les ministres détournent des projets à la faveur de la première dame pour les passer pour des dons alors qu’elle n’est même pas au courant de ces manœuvres dilatoires! Tout ceci dans leur bataille de positionnement où chacun d’eux se prient en quatre devant la première dame pour ensuite être nommé comme membre du gouvernement par le SG de la présidence de la république.

La récréation est terminée, chaque acte à Foumban doit être justifié par les membres du gouvernement

Nous demandons donc à ces trois autorités de l’état de nous expliquer par quelle magie un projet de SALLE DE CONFÉRENCE réalisé par un PRÉFET et financé par le BIP 2018 pour le compte de la ville de FOUMBAN s’est subitement muté en un CENTRE INTERNATIONAL DE RÉFÉRENCE CHANTAL BIYA POUR LA RECHERCHE SUR LA PRÉVENTION ET LA PRISE EN CHARGE DU VIH/SIDA. Les griots du RDPC dans le Département du Noun sont simplement des extraterrestres. Ils confondent les investissements publics désormais aux dons de la première dame. Quelle incongruité! Dans une ville qui manque d’eau et d’électricité, voilà comment nos administrateurs illettrés et analphabètes en matière d’investissement public réalisent l’exploit de vendre aux villageois le miracle selon lequel un «CENTRE MULTIMÉDIA ET VIDÉO CONFÉRENCE» peut magiquement se transformer en centre pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/SIDA. On dirait que messieurs Njankouo Lamere et Njoya Zakariaou ont virtuellement transposé la FONDATION CHANTAL BIYA à Foumban. C’est tout un hôpital dans leur tête qu’ils auraient inauguré ce Samedi 16 Novembre 2019 à Foumban dans leurs remerciements à profusion en faveur de la première dame. C’était encore plus drôle quand ils se mirent à narguer Honorable Tomaino Ndam Njoya, l’élue du peuple qui s’est opposée à ce cirque de manière magistrale. C’est tellement scandaleux que les invités étaient forcés d’applaudir les discours laudateurs et ridicules lus à cet effet dans cette escroquerie et cette manipulation qui n’ont pas encore délivré tous leurs secret. C’est encore plus ironique lorsque ces responsables du RDPC n’ont donné aucune suite au problème d’éboulement dans la ville de Foumban pour nous rappeler plutôt les dons de 200 millions détournés de Bafoussam. Quel génie politique!

Les populations de Foumban sont par ailleurs invitées à ne pas se laisser induire en erreur. Il devient important à la société civile dans la ville de Foumban d’exiger au ministère de l’administration d’expliquer pourquoi le BIP qui a servi de financement pour réaliser ce projet de SALLE DE CONFÉRENCE comme initialement présenté par le Préfet de la ville de Foumban s’est magiquement transformé en un CENTRE DE RÉFÉRENCE CHANTAL BIYA vendu à la population locale comme étant un don de la première dame. C’est ce genre d’arnaque qui révolte au plus haut point. C’est ainsi que les caciques du RDPC violent la loi et se claquemurent dans l’impunité dans un mépris qui frise la folie. Nous ne devons plus digérer ce genre d’escroquerie intellectuelle. En tant qu’activiste, nous nous sommes engagés à dénoncer avec fermeté ce genre d’arnaque afin d’exposer le manque de sérieux chez les barons du RDPC qui fonctionnent dans la duplicité, le mensonge et le mépris de la loi.

Le cirque qui a été organisé Foumban au nom de la première dame n’honore ni celle-ci, ni le gouvernement camerounais et encore moins les ministres griots qui sont à l’origine de ce scandale

C’est après une réunion stratégique de l’élite Bamum à Yaoundé que des fonds ont été levés en présence de messieurs Njankouo Lamere et Njoya Zakariaou pour venir rebaptiser cette salle de conférence en un don de la première dame. Et ce Samedi 16 Novembre donc à Foumban, les discours lus à cette circonstance ont exposé clairement ce détournement malsain d’un projet d’investissement public par le préfet de la ville de Foumban en coaction avec les ministres délégués. C’est donc urgent que ce scandale soit clarifié. On ne doit plus laisser au membre du gouvernement de prendre le RDPC comme bouclier pour impunément détourner les budgets d’investissements publics. Nous invitons le Ministère du Contrôle Supérieur de l’état à Foumban pour apporter des clarifications par rapport au sort du Budget d’Investissement Public attribué à la ville de Foumban pour l’année 2018.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Epervier-le-pr-fet-de-Noun-provoque-Chantal-Biya-476276

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here