Présidentielle américaine : confrontation et civilité au duel Pence-Harris | Élections américaines 2020

0
4

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d’opérer et d’améliorer nos services ainsi qu’à des fins publicitaires.
Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’utilisation de ces informations,
veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus

Pas de knock-out, mais des échanges musclés sur des enjeux comme la pandémie, l’assurance maladie et les impôts : ce que plusieurs experts présentaient comme le débat vice-présidentiel « le plus important de l’histoire des États-Unis » a évidemment été la scène de confrontations, mais a marqué le retour à un face à face traditionnel.

D’emblée interrogée sur la pandémie qui a touché au moins 7,5 millions d’Américains et en a tué plus de 210 000, la colistière du démocrate Joe Biden, Kamala Harris, n’a pas perdu de temps pour passer à l’attaque, assénant l’une de ses répliques les plus cinglantes de la soirée dès les premières secondes de sa première réponse.

Le peuple américain a été témoin du plus grand échec de quelque administration présidentielle que ce soit dans l’histoire de notre pays

Évoquant les révélations du journaliste Bob Woodward, à qui le président a avoué avoir publiquement atténué l’ampleur de la crise, elle a accusé l’administration républicaine d’avoir caché la vérité au peuple américain. Ils le savaient, et ils l’ont dissimulé. Le président a dit que c’était un canular. Ils ont minimisé la gravité de l’affaire, a-t-elle lancé.

La nouvelle de l’infection du président, tombée vendredi dernier, a ramené au cœur de la campagne – et avec force – cette crise sans cesse minimisée par Donald Trump.

Sur la scène de l’Université de l’Utah, à Salt Lake City, cet enjeu crucial était impossible à oublier : les adversaires, qui devaient être à sept pieds l’un de l’autre, étaient plutôt à 12 pieds et étaient de plus entourés de panneaux de plastique.

Les analystes insistaient sur l’importance de ce débat, l’éventuelle accession à la présidence de l’un ou l’autre des candidats étant un scénario plausible. Mike Pence est le numéro deux d’un président de 74 ans qui, malgré ses propos très optimistes qui se veulent rassurant, souffre de la COVID-19. Kamala Harris est la colistière d’un homme de 77 ans.

L’unique joute oratoire entre les colistiers survenait huit jours après un débat présidentiel chaotique marqué par des insultes, des attaques personnelles, des interruptions, des rappels à l’ordre du président Donald Trump par le modérateur et que plusieurs ont décrit comme le pire débat de l’histoire politique américaine.

Les nouvelles des derniers jours ont éclipsé l’aspect historique du débat de ce soir : Kamala Harris était la première femme noire de l’histoire politique américaine à participer à un débat des colistiers. Elle était en outre seulement la troisième femme, après la démocrate Geraldine Ferraro, en 1984, et la républicaine Sarah Palin, en 2008, à prendre part au débat des colistiers.

D’une durée de 90 minutes, sans pause, la joute oratoire était composée de segments de 10 minutes articulés autour de neuf thèmes.

En l’absence de coup fatal, ce qui a créé le buzz sur la toile n’est pas l’une des répliques des débatteurs, mais plutôt une mouche, venue se poser pendant quelques minutes sur la chevelure blanche de Mike Pence.

L’équipe de Joe Biden a été rapide à sauter sur l’occasion, offrant sur son site, 1 h 30 après la fin du débat, des tapettes à mouche au coût de 10 $ en plus de récupérer un URL pointant vers une adresse disant lamouchevavoter et menant à un site du Comité national démocrate donnant de l’information sur la façon de voter dans les différents États américains.

Sur Twitter, les comptes en l’honneur de la mouche se sont en outre multipliés, l’un d’eux ayant même attiré plus de 70 000 abonnés, deux heures après le débat.

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

ImportantAfin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l’exception de la zone Jeunesse). Le nom d’utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit.

Donald Trump promet de rendre accessible à tous les américains un traitement qu’il a reçu contre la COVID-19.

Il reste moins de 5000 soldats américains dans ce pays où ils sont présents depuis 2001.

À quelques heures du débat entre Kamala Harris et Mike Pence, les deux candidats à la vice-présidence américaine, une électrice du Michigan …

Comment le contexte politique américain se vit-il de l’intérieur ? Deux citoyennes américaines qui résident dans l’est du pays nous parlent de …

Rétrogradé de la catégorie 4 à 2 avant de toucher terre, il a causé des dégâts, mais n’a pas fait de victimes.

Le président Donald Trump, toujours atteint de la COVID a repris son élan sur les réseaux sociaux… et c’est soir de débat à la …

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1739604/presidentielle-americaine-debat-colistiers-mike-pence-kamala-harris

Mike Pence, Kamala Harris, Donald Trump, Joe Biden, Vice President of the United States, Debate, Democratic Party

Actu monde – CA – Présidentielle américaine : confrontation et civilité au duel Pence-Harris | Élections américaines 2020

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés