Qui est Alice Coffin, l’élue EELV à l’origine de la démission de Christophe Girard, adjoint d’Hidalgo

0
1

l’essentiel
Journaliste, féministe, lesbienne, écologiste, et désormais élue à la mairie de Paris, Alice Coffin fait parler d’elle en cette fin du mois de juillet, pour être à l’origine malgré sa place dans la majorité municipale, de la démission de son poste d’adjoint à la culture de Christophe Girard, un proche de la maire PS Anne Hidalgo. Elle l’accuse d’être ou d’avoir été un proche de Gabriel Matzneff, écrivain ouvertement pédophile. Qui est-elle vraiment ?

Avant toute chose, Alice Coffin, née en 1978, est une journaliste qui est sortie diplômée en 2004 du CFJ (Centre des formations des journalistes) à Paris. Quelques années plus tard, elle intègre la rédaction de 20 Minutes, et passe en charge de la rubrique Médias.

C’est fort de cette expérience, qu’elle fonde en 2013 l’association des journalistes LGBT (AJL). Elle sort en 2017 le fruit d’un travail de recherche sur la neutralité des médias en France et sa conséquence sur la représentation des minorités, qui lui vaut de se faire remarquer par la commission Fulbright.

Elle exerce également en tant que « free-lance » et produit de nombreux contenus journalistiques sur le thème du féminisme et de la cause LGBT.

Alice Coffin est très engagée dans la cause féministe depuis de nombreuses années. Elle est membre ou a été membre de nombreux collectifs féministes ou LGBT (La Barbe, Oui oui oui, Les Dégommeuses, Lesbiennes d’Intérêt Général…) au cours des années 2000, en plus de son engagement à la tête de l’AJL. Elle a également participé activement à la première conférence européenne lesbienne en 2017.

C’est en tant que militante féministe qu’elle participe en 2018 à un débat sur le plateau de RT France. Au cours de ce débat, Alice Coffin a tenu des propos qui ont refait surface ces jours-ci, sur la violence des hommes : « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée », explique-t-elle entre autres. Propos qui lui valent aujourd’hui de très vives critiques d’une partie des Français qui dénoncent une « haine » des hommes.

Salut, @AliceCoffin. Je ne viole pas ma femme. Je ne la frappe pas. Je ne la violente pas. Je l’aime. J’ai un problème? Dites-moi, merci. pic.twitter.com/4VBPUaiAXk

La militante trouvera aussi quelques soutiens dans les jours qui ont suivi le retour sur les réseaux sociaux de cette séquence, avec la naissance du #JeSuisAliceCoffin.

« Ce qui ne va pas c’est la campagne terriblement violente, sexiste, lesbophobe, homophobe contre @AliceCoffin, pour avoir dit ce que je dis moi aussi souvent, que 220.000 femmes par an sont victimes des coups de leur compagnon ou ex » déplore @LauRossignol sur @Europe1. pic.twitter.com/yvo8SV3fov

C’est enfin en tant qu’élue écologiste qu’on la connaît désormais, puisqu’elle a fait partie de la liste EELV en lice pour la mairie de Paris, et qu’elle a par la suite pu intégrer la majorité municipale après la fusion de sa liste avec celle de la maire PS sortante Anne Hidalgo, réélue à l’Hôtel de ville parisien.

Depuis, elle a fait en sorte de faire pression sur la majorité pour faire démissionner Christophe Girard, adjoint à la culture d’Anne Hidalgo. Elle lui reproche d’avoir été ou d’être encore proche de Gabriel Matzneff, écrivain ouvertement pédophile et qui ne s’en cachait pas dans ses ouvrages. Il a depuis été mis face à ses responsabilités sur la place publique, mais a reçu, à une époque où Christophe Girard occupait le poste de secrétaire général de la maison Yves Saint-Laurent, l’aide de cette dernière.

Alice Coffin a fait partie des militantes qui ont protesté devant la mairie de Paris cette semaine pour dénoncer ces faits, brandissant notamment une pancarte « Bienvenue à Pedoland », au point d’obtenir la démission de Christophe Girard de son poste d’adjoint. Lors de son départ, il a été salué par le préfet de Paris Didier Lallement, qui a réclamé et obtenu une salve d’applaudissements en son honneur. À cet instant, Alice Coffin a crié « La honte ! La honte ! » dans la salle, scellant définitivement sans doute sa rupture avec la majorité.

Hommage appuyé du Préfet de police D Lallement : « J’adresse un salut républicain à C. Girard qui m’a donné hier une grande leçon de dignité et je veux saluer l’homme. » Ovation de nombreux conseillers. Sur sa chaise A. Coffin élue EELV crie « la honte la honte » – @BFMParis pic.twitter.com/YBaIdjjmQL

Elle fait une fixation sur le sexe de l’homme qu’elle honnit,elle aimerait tant avoir cet attribut et l’utiliser auprès de ses semblables.Freudien…

Pendant que tous exsudent leur haine contre cette femme libre, même si ces propos peuvent sembler excessifs, ils occultent le volet Matzneff. Les liens entre ce dernier et l’ex premier adjoint à la mairie ont été établis. Donc, légitime de le dénoncer.

Les fascistes de gauche libéraux-libertaires en plein action. La dictature du sexe féminin est inacceptable, comme celle du sexe masculin; c’est une déclaration de guerre que de chercher à imposer sa volonté aux autres en utilisant la violence des idées et des mots.

Mon dieu encore une qui n’est pas finie…
Comment peut on laisser dire de telles âneries et en plus que certaines personnes acquiescent cela!
Au lieu de combattre la minorité elle fait une généralité des hommes.
Cette personne est aussi dangereuse que le FN ou le maire de Colombes, ils attisent la haine.

Elle évoque des faits réels qui existent à une échelle assez importante pour être dénoncés…ça s’appelle un fait social.
Ce qui ne veut évidemment pas dire que tous les hommes agissent ainsi…
Autre fait social : dire qu’il y a du racisme en France (comme dans beaucoup d’endroits), ne veut pas dire que tous les français sont racistes…

Il y a aussi des poissons volants, de là à en faire une généralité et de légiférer.
Mais à chacun ses causes, le choix de cette « dame » en dit long sur « elle ».

Également à retenir la dernière phrase de son interview où elle prétend que ne pas être avec un homme est un gage de sécurité pour une femme et où elle pose la question de savoir ce que veut dire la paternité dans le monde actuel en sous entendant à l’évidence que le rôle du père se résume pour elle à un don de spermatozoïdes (peut être anonyme)
C’est son père qui doit être heureux d’entendre ça !!
De plus elle doit jubiler actuellement puisque la PMA pour TOUTES est sur le point d’être votée !

Dans l’article d’un autre média il est dit que son père la soutient. C’est parfaitement compréhensible. Pour Matzneff elle a raison à 100% et pour la non exposition aux sévices d’un mari , elle a, d’après les statistiques, là aussi globalement raison.
Il est curieux d’observer les réactions d’en haine déclenchées également sur ce forum. Il serait intéressant de connaître le profil psychologique de leurs auteurs.

Au delà de l’exces,. elle a l’avantage de secouer le cocotier, de soulever le tapis et de faire reflechir sur notre société ou ce qui dépasse ne doit jamais être évoqué violemment

Rien a voir, elle confond tout et elle fait une généralité sur les hommes…c’est une honte!!
C’est son père qui doit être content de lire ça!!
Comment des gens peuvent élire des telles personnes…je suis désespéré par mon pays.
Ils vont dans quelques semaines s’en mordre les doigts.
Comme Hollande, ah si j’avais su…bah ouais faut réfléchir avant!!

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMikAFodHRwczovL3d3dy5sYWRlcGVjaGUuZnIvMjAyMC8wNy8yNi9xdWktZXN0LWFsaWNlLWNvZmZpbi1sZWx1ZS1lZWx2LWEtbG9yaWdpbmUtZGUtbGEtZGVtaXNzaW9uLWRlLWNocmlzdG9waGUtZ2lyYXJkLWFkam9pbnQtZGhpZGFsZ28tODk5NTQyNC5waHDSAZQBaHR0cHM6Ly93d3cubGFkZXBlY2hlLmZyL2FtcC8yMDIwLzA3LzI2L3F1aS1lc3QtYWxpY2UtY29mZmluLWxlbHVlLWVlbHYtYS1sb3JpZ2luZS1kZS1sYS1kZW1pc3Npb24tZGUtY2hyaXN0b3BoZS1naXJhcmQtYWRqb2ludC1kaGlkYWxnby04OTk1NDI0LnBocA?oc=5

News – Qui est Alice Coffin, l’élue EELV à l’origine de la démission de Christophe Girard, adjoint d’Hidalgo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here