Tentative d’assassinats, agressions: le karma ‘poursuit’ dangereusement Vision4

0
452
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

J’ai appris avec effroi et stupéfaction que Martial Owona, journaliste à Vision 4, a été agressé à son domicile dans la nuit de mercredi à jeudi derniers. Ce qui interroge sur la relation que cette chaîne de télévision entretient avec les téléspectateurs camerounais…

C’EST QUOI VISION 4 ?
Pour commencer, Vision 4 est une chaîne de télévision qui existe depuis l’année 2008, et qui émet à partir du quartier Nsam, à Yaoundé. Cette chaîne est le troisième bébé d’un groupe de médias qui s’appelle Le groupe L’Anecdote, et qui appartient au magnat de la presse camerounaise qui s’appelle monsieur Jean-Pierre Amougou Belinga.

Le groupe L’Anecdote comprenait déjà une presse écrite depuis l’année 1995, à savoir le journal L’Anecdote. Il s’est ensuite enrichi d’une radio qui couvre toute la région du Centre, et qui s’appelle Satellite FM (créée en 2004). Vision 4 est donc l’aboutissement de cette vision omni-médiatique qui n’a fait que s’agrandir suivant les ambitions de son téméraire de promoteur.

RAPPEL DES FAITS
Les faits sont très graves ! Car hormis l’agression de Martial Owona à l’intérieur de son propre domicile, jeudi dernier, il y avait déjà eu les agressions de Ernest Obama (deux fois) et de son collaborateur Jean Jacques ZE. Il y avait eu les attaques véhémentes pour critiquer les accoutrements « indécents » de Nadine Patricia Mengué. Sans parler de la cabale qui avait été menée par les réseaux sociaux à l’encontre de Parfait Ayissi, un autre journaliste de Vision 4. Lequel journaliste avait été accusé de détournement de mineur envers une « adolescente » dénommée Bonita, jusqu’à un collectif de dix avocats s’était constitué partie civile dans le but de condamner ce présentateur pourtant journalistiquement très talentueux…

Et donc, Martial Owona. Des hommes à mains armés se sont introduits dans son domicile en pleine nuit ; ils lui ont pointé une arme à feu devant les yeux de ses enfants, et ils ont déclaré qu’on les avait envoyés là-bas pour le liquider ! Ensuite ils ont pris de l’argent et ils sont repartis en lui accordant miraculeusement la vie sauve…

QU’EST-CE QU’ON REPROCHE À VISION 4 ?
À vrai dire, plusieurs choses ! Déjà que c’est un groupe en émergence et qui affiche son succès, alors que les Camerounais n’aiment pas les gens qui sont riches et qui viennent l’afficher de manière aussi ostentatoire.
Ensuite, certains « reportages » sont contestables. On peut se rappeler le document qu’ils avaient fait pour vilipender Vincent Sosthène Fouda, ou encore les papiers sur Gilbert Baongla qui étaient totalement déséquilibrés ?voire insultants?, mais qui pourtant ont été diffusés dans leur propre journal de 20 heures !

Ensuite encore, on reprocherait aux journalistes-vedettes de Vision 4, leur pédantisme. La façon dont ils s’adressent aux caméras renvoie parfois un côté condescendant, arrogant et généralement suffisant. Ils profitent de leurs émissions pour régler leurs comptes. Ils ont généralement toujours des partis pris. Ils sont parfois injurieux envers des artistes comme Maahlox, des politiciens comme Maurice Kamto ou encore avec des personnalités comme Nathalie Koah. Et une grande partie de la population les considère déjà comme un média tribaliste, pro-gouvernemental, voire comme une CRTV-bis qui est exclusivement dédiée à la déification du président Paul Biya.

LE CAS JEAN-PIERRE AMOUGOU BELINGA
Et donc comme je disais, le groupe L’Anecdote a été fondé en 1995 par son promoteur, un certain Jean-Pierre Amougou Belinga. Ce journaliste de formation a connu une ascension soudaine et surprenante, et jusqu’aujourd’hui sa fortune en interroge toujours plus d’un.

Il est parvenu à faire implanter sa télévision dans les pays voisins que sont le Congo-Brazzaville, la Centrafrique ou encore le Tchad. Il a diversifié ses investissements en créant une école supérieure dans la ville de Yaoundé, et qui s’appelle ISSAM (Institut Supérieur des Sciences, Arts et Métiers). Il a aussi lancé le projet d’une microfinance à capitaux camerounais qui s’appellera Vision Finance (elle a même déjà commencé à fonctionner).
Il s’est révélé comme étant un homme d’affaires silencieux et perspicace, et certains de ses adversaires préfèrent s’en prendre à sa chaîne de télévision plutôt que de s’en prendre directement à lui-même…

LE VÉRITABLE PROBLÈME DE VISION 4
Donc j’avais appris, avec effroi et avec tristesse, l’agression de Martial Owona dans la nuit de mercredi à jeudi derniers. Ce qui m’a interrogé sur les relations que cette chaîne de télévision entretient avec ses nombreux téléspectateurs camerounais…

Le problème de Vision 4 ! Il s’agit parfois de la jalousie, de la haine, de l’incompréhension ou encore d’une admiration dissimulée, puisque cette télévision nous fascine parfois tout autant qu’elle nous donne envie de la stigmatiser.
Le malentendu de Vision 4 ! C’est le seul média dont les journalistes (Francis Bonga et Bruno Bidjang par exemple) sont régulièrement cités dans les histoires de faits divers.
Le véritable problème de vision 4 n’est pas avec ses fidèles téléspectateurs, mais plutôt avec le peuple camerounais !

Parce que les gens ont besoin d’un média qui soit réellement impartial. Les gens ont besoin d’une télévision réconciliatrice et non d’une radio Mille Collines. Les gens ont envie d’entendre des journalistes qui resteront humbles et modestes quoi qu’il arrive, y compris s’ils sont jeunes et potentiellement très prometteurs comme mon ami Pierre La Paix Ndamè.
Sinon ces mêmes gens vont se mettre à vous détester et on finira par croire qu’il existe un sulfureux problème de Vision 4 ici au Cameroun…

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Tentative-d-assassinats-agressions-le-karma-poursuit-dangereusement-Vision4-477676

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here