Un seul candidat à la reprise du chausseur André, touché de plein fouet par la crise

0
4

« Il faut modifier profondément l’usage de la voiture, sans nuire à l’économie et dans le respect de la justice sociale »

Ordonnances : « La France fait le choix de la sécurité juridique au détriment de la légitimité »

« Ce qui dérange, c’est le profil de ceux qui demandent le déplacement des statues de Colbert »

S’aimer comme on se confine : « Il n’avait pas envie de venir et maintenant on va rompre »

L’enseigne de chaussures avait été placée en redressement judiciaire le 1er avril. François Feijoo, qui l’a déjà dirigée par le passé, propose la reprise de 47 magasins pour sauver 200 emplois sur 400.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 01h37, mis à jour à 07h41

L’ancien PDG François Feijoo est le seul candidat à la reprise de l’enseigne de chaussures André (groupe Spartoo), première entreprise de la distribution à avoir été placée en redressement judiciaire en raison de la crise du Covid-19, ont confirmé, mercredi 24 juin, des sources concordantes.

L’ancien président d’Eram de 2013 à 2019, qui a déjà dirigé André lorsque l’enseigne faisait encore partie du groupe Vivarte de 2005 à 2013, est le seul candidat, a affirmé à l’Agence France-Presse (AFP) Christophe Martin, délégué central CGT de l’entreprise, confirmant une information du quotidien Les Échos.

« Effectivement, une offre a été déposée pour la reprise de 47 magasins [sur environ 180 points de vente en France] par M. Feijoo, l’ancien PDG de notre entreprise », a confirmé M. Martin.

M. Feijoo, qui a terminé début juin un deuxième mandat de président de la Fédération du commerce spécialisé Procos, a précisé dans la soirée à l’AFP que son projet, qu’il est en train de finaliser avec des banques et des investisseurs, devrait lui permettre de reprendre « un peu plus de 200 salariés sur environ 400 ».

D’autres candidats sont sur les rangs, a-t-il précisé, mais pas pour poursuivre l’activité de l’enseigne, seulement pour en récupérer certains fonds de commerce.

M. Feijoo a également affirmé avoir bon espoir de réunir les fonds nécessaires, qu’il estime s’élever à « une quinzaine de millions d’euros », pour une « reprise de la société mais avec un périmètre réduit : la marque, les magasins les plus performants, le siège et les entrepôts ».

M. Martin a exprimé sa « satisfaction » car M. Feijoo « connaît très bien le monde de la chaussure et à l’époque [où il dirigeait André], cela fonctionnait très bien ; nous avions de bons résultats », a-t-il souligné. M. Feijoo défendra son projet le 1er juillet lors d’une audience devant le tribunal de commerce de Grenoble, où se trouve le siège de Spartoo, avant une décision finale attendue le 24 juillet.

L’enseigne plus que centenaire avait été placée en redressement judiciaire le 1er avril après avoir dû fermer tous ses magasins et perdu près de quatre millions d’euros en quinze jours Achetée en 2018 par le site de vente en ligne Spartoo, André a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros mais essuyé 10 millions de pertes. L’enseigne avait déposé le bilan le 23 mars.

« Nous perdons 250 000 euros par jour de chiffre d’affaires » depuis la décision gouvernementale de fermer les commerces « non essentiels », avait alors expliqué Boris Saragaglia, le PDG de Spartoo.

Avant l’arrivée du Covid-19, la distribution a dû faire face à de multiples crises depuis plusieurs mois : outre les différents mouvements sociaux (« gilets jaunes », grèves contre la réforme des retraites), le secteur a subi une baisse des achats de vêtements et de chaussures neuves, une tendance des consommateurs à se tourner vers le marché de l’occasion ainsi que la mode des « sneakers », les chaussures de sport portées à la ville.

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMimwFodHRwczovL3d3dy5sZW1vbmRlLmZyL2Vjb25vbWllL2FydGljbGUvMjAyMC8wNi8yNS91bi1zZXVsLWNhbmRpZGF0LWEtbGEtcmVwcmlzZS1kdS1jaGF1c3NldXItYW5kcmUtdG91Y2hlLWRlLXBsZWluLWZvdWV0LXBhci1sZS1jb3ZpZC0xOV82MDQ0MDgwXzMyMzQuaHRtbNIBAA?oc=5

News – Un seul candidat à la reprise du chausseur André, touché de plein fouet par la crise

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here