Un vent de sable du Sahara fait suffoquer les Caraïbes

0
5

Un immense nuage de sable fin et de poussière du désert du Sahara a assombrit l’horizon de plusieurs îles de l’arc caribéen et menace désormais les Etats-Unis.

Un immense nuage de sable fin et de poussière du désert du Sahara, charrié par les vents, fait actuellement suffoquer les Caraïbes et a même commencé à affecter mercredi la Floride, ont averti les autorités américaines. La qualité de l’air s’est ainsi dégradée à Miami, les responsables sanitaires de la métropole conseillant aux habitants souffrant de problèmes respiratoires de rester chez eux.

Le nuage de particules risque de polluer l’air en Floride jusqu’à la semaine prochaine, ont prévenu les autorités de la péninsule. Ces derniers jours diverses îles de l’arc caribéen, comme la Jamaïque, Porto Rico, la Guadeloupe ou la Martinique, ont vu leur ciel d’obscurcir en raison de ce nuage. Le nuage de poussière devrait couvrir Cuba jusqu’à vendredi, entraînant un pic de chaleur et risquant de provoquer des affections respiratoires, alors que ce pays a déclaré sous contrôle la pandémie de coronavirus. Selon l’Institut de météorologie, une température record, pour cette époque de l’année, de 37,4 degrés a été enregistrée dans la province orientale de Guantanamo, où se trouve la fameuse base navale américaine du même nom.

Le phénomène est dû à une masse d’air chaud et sec qui élève les températures mais bloque aussi la formation de cyclones tropicaux, entraînant une sensation thermique élevée et moins de pluies. Créé par des tempêtes de sable et de poussière du Sahara, ce nuage voyage jusqu’aux Caraïbes poussé par le vent. C’est un phénomène normal à cette saison mais, cette année, la concentration de poussière est «très supérieure à la normale», a indiqué le météorologue cubain José Rubiera. «La docteure Olga Mayol, de l’université de Porto Rico, une île fortement touchée par ce nuage de poussière, estime que cette année, l’intensité est la plus forte depuis 50 ou 60 ans», a-t-il précisé.

Cela «entraîne une détérioration notable de la qualité de l’air», a souligné le scientifique cubain Eugenio Mojena, précisant que ce nuage est chargé de matières «hautement nocives pour la santé humaine» et «les écosystèmes marins et terrestres». Il contient «des minéraux comme du fer, du calcium, du phosphore, du silicium et du mercure, ainsi que des virus, des bactéries, des champignons, des acariens pathogènes, des staphylocoques et des contaminants organiques», a-t-il ajouté. Le docteur Francisco Duran, le chef du département Épidémiologie du ministère de la Santé, a prévenu que ce nuage pouvait «augmenter les affections respiratoires et allergiques», au moment où l’île vient de déclarer la pandémie de coronavirus sous contrôle, avec seulement un nouveau cas rapporté mercredi, pour un total de 2318 cas dont 85 décès.

Ça s’appelle l’harmattan…renseignez vous…Ceux qui ont vécu en Afrique de l’ouest le vivent chaque année en janv-mars

Cette « brume sèche » est courante en Afrique, et elle peut donc migrer sur des milliers de kilomètres. Au fait, qu’en disent nos Ecolos, sur cette « pollution aux particules fines »  ? Grands nigaux, va !

Ces vents de poussières ont chez nous, fécondé des régions entières : elles induisent sans doute des sols très fertiles, comme pour les limons des crues du Nil. Si ces sols, développés depuis les millénaires, sont enlevés par l’érosion, alors c’est une stérilisation complète. C’est probablement ce qui est arrivé dans le « désert des Agriates », en Corse. Autrefois agricole, comme son nom l’indique, c’est aujourd’hui une steppe stérile. L’ablation du sol a éliminé des millénaires d’apports par le vent, et l’altération naturelle des roches, est parfaitement incapable de s’y substituer.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMiYmh0dHBzOi8vd3d3LmxlZmlnYXJvLmZyL2ZsYXNoLWFjdHUvdW4tdmVudC1kZS1zYWJsZS1kdS1zYWhhcmEtZmFpdC1zdWZmb3F1ZXItbGVzLWNhcmFpYmVzLTIwMjAwNjI00gFiaHR0cHM6Ly9hbXAubGVmaWdhcm8uZnIvZmxhc2gtYWN0dS91bi12ZW50LWRlLXNhYmxlLWR1LXNhaGFyYS1mYWl0LXN1ZmZvcXVlci1sZXMtY2FyYWliZXMtMjAyMDA2MjQ?oc=5

News – Un vent de sable du Sahara fait suffoquer les Caraïbes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here