Voici pourquoi le Covid-19 pourrait devenir saisonnier, comme la grippe

0
7

Des chercheurs expliquent que le coronavirus SARS-CoV-2 pourrait, à l’instar du virus de la grippe, devenir saisonnier et réapparaître tous les hivers.

Alors que la Chine vient d’annoncer qu’elle pourrait mettre à disposition un vaccin contre le Covid-19 à partir de début novembre, une étude publiée mardi 15 septembre dans la revue Frontiers confirme ce que de nombreux chercheurs prédisent depuis des mois : même avec un vaccin, le coronavirus SARS-CoV-2 pourrait, à l’instar du virus de la grippe, devenir saisonnier.

Cette étude, reprise par L’Express , montre que « la maladie causée par le coronavirus SARS-CoV-2 suivra probablement le même chemin que les autres virus respiratoires : il disparaîtra l’été, mais il reviendra l’hiver, du moins dans les pays au climat tempéré ».

De possibles réinfections

Les chercheurs de la faculté de médecine de l’Université américaine de Beyrouth et du centre de recherche biomédicale de l’université du Qatar, à l’origine de l’étude, pensent « que le Covid-19 va provoquer plusieurs vagues épidémiques jusqu’à ce que l’immunité collective soit atteinte », comme le précise le Dr Hassan Zaraket. « L’immunité produite par l’infection de tous les autres coronavirus n’est pas éternelle et, bien que le phénomène semble encore rare, il y a eu au moins deux cas de réinfection au Covid-19 documentés jusqu’à présent » ajoute-t-il.

« En outre, nous ne sommes pas sûrs du niveau d’efficacité que les vaccins produiront ni de la durée de l’immunité qu’ils conféreront, enfin, en tant que virus à ARN, le SARS-CoV-2 est censé évoluer et, à mesure que les mutations s’accumulent, le virus peut échapper aux anticorps déclenchés par le vaccin et provoquer des réinfections » précise le docteur.

En hiver, les régions tempérées devraient être plus touchées

Les virus respiratoires, dont les coronavirus, sont généralement plus virulents en hiver, notamment dans les pays tempérés. « Nous savons que de nombreux virus respiratoires suivent des schémas saisonniers, en particulier dans les régions tempérées », souligne le Dr Hadi Yassine, de l’université du Qatar, à Doha, coauteur de l’étude. « Même si les régions tropicales comme l’Inde ou le Brésil sont violemment touchées, la transmission du virus a été globalement plus agressive dans les régions tempérées, ce qui indique que les conditions froides et sèches favorisent les infections par le SARS-CoV-2 », confient les deux auteurs.

D’autres facteurs peuvent aussi expliquer une résurgence du virus en hiver, comme la promiscuité plus importante, puisque les personnes sont plus propices à rester à l’intérieur des bâtiments en raison des faibles températures.

Le virus devrait encore se propager tout au long de l’année

Toutefois, le virus ne devrait pas devenir saisonnier tout de suite et devrait continuer à se propager tout au long de l’année. Son taux de reproduction – le fameux RO, qui indique le nombre d’infections provoquées en moyenne par une personne contaminée – reste élevé. Pour qu’un virus soit saisonnier, son taux de reproduction doit être inférieur à 1 en été et supérieur à 1 en hiver. Or, aujourd’hui, le virus a un RO élevé (il est compris entre 2 et 3, mais certaines estimations le situent plutôt proche de 6).

« La majeure partie de la population mondiale n’a pas encore été confrontée au Covid-19 et n’a donc jamais élaboré les défenses immunitaires adéquates », expliquent les chercheurs. Cet été le nombre de nouveaux cas a fortement augmenté.

Source:https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/le-covid-19-pourrait-devenir-saisonnier-comme-la-grippe-6973988

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here